Comment bien utiliser un rotofil pour entretenir son jardin ?

L’important n’est pas d’acheter un rotofil, il faut savoir l’employer. En réalité, l’utilisation d’une telle machine requiert des dispositions précises. Les connaître reviendrait à maîtriser les bases. Dans cet article, on vous expose la ligne de conduite pour bien utiliser son rotofil.

Bien choisir

Un rotofil est une machine comme toute autre. Il s’agit d’un appareil électronique, le choix doit donc être plus rigoureux. L‘utilisateur doit essayer de faire un bon investissement. C’est à ce prix qu’il pourra jouir de son acquisition pendant longtemps. Tout commence par l’examen de ses besoins, de la surface à tailler, de l’état de cette surface, des installations électriques à proximité et des habiletés de l’utilisateur avec les appareils électroniques. Sur http://rotofil.fr/, plusieurs outils sont proposés. En se basant sur ces différents détails énoncés, l’on peut faire un choix sur mesure. Ainsi, l’usage est plus simple et efficace.

A lire également : Les avantages du gazon synthétique

Lire le guide d’utilisation

Le rotofil est accompagné d’une notice. C’est un document dont il faut prendre connaissance entièrement et avec attention. Toutes les caractéristiques de l’outil y sont inscrites. L’on y donne souvent de très bons détails sur la façon d’employer spécifiquement le rotofil. Tout en lisant le guide d’utilisation, la machine doit être exposée et chaque partie identifiée. Ainsi, il n’y a pas de mauvaises surprises. Lorsqu’on retrouve une pièce ou un élément difficile à nommer, il faut appeler le service clientèle du magasin pour comprendre. Un seul détail négligé pourrait coûter cher à l’utilisateur.

S’équiper convenablement

La machine est un instrument de coupe. Cela implique qu’elle soit forgée avec des parties tranchantes et coupantes. Afin de l’employer avec un grand niveau sécuritaire, il faut soi-même s’équiper convenablement.

Lire également : Pourquoi opter pour du gazon synthétique ?

Cela commence d’abord par les vêtements. La chemise doit couvrir tout le haut du corps sans exception. Un pantalon en jean serait préférable pour le bas.

Ensuite, les pieds doivent être chaussés avec des bottes authentiques et en matières rigides. Ainsi, au cas où il y aurait un dérapage, les orteils seront hors d’atteinte. Enfin, il faut mettre des gants avec la matière appropriée.

C’est un détail que l’on néglige souvent. Un bon gant ne doit pas glisser, surtout sur un rotofil. Par ailleurs, des lunettes de protection et des bouchons d’oreille sont toujours utiles.

Employer avec soin

Le rotofil mobilise toute l’attention de celui qui l’emploie. L’utilisateur du rotofil doit se tenir droit. Il ne doit pas essayer la marche arrière. Il faut toujours aller devant, avec les yeux rivés sur le sol. Il doit démarrer la machine en la tenant soigneusement. Chacune de ses mains sur une poignée, il lui suffit de mettre les lames en contact avec l’herbe. Tout en avançant, il doit avoir un œil sur le fil.

Avant la coupe, il faut nettoyer le terrain. Les obstacles doivent être écartés. La machine ne s’occupe que de la tonte. Elle ne peut pas découper un arbre ou des cailloux. Il faut alors la tenir éloignée de ces éléments.

Veiller à l’arrêt total avant de ranger la machine

Le rotofil ne s’arrête pas instantanément après la mise en arrêt. Certaines lames continuent de tourner. Cela peut durer quelques secondes, assez pour couper encore. Il faut maintenir l’appareil en contact avec le sol durant ce laps de temps. C’est une fois sûr de son arrêt total que l’on peut essayer de le traîner à la maison ou dans son coin de rangement. Ce dernier détail peut paraître dérisoire, mais une seconde d’inattention suffit pour créer de gros dégâts.

Partager