Aménagement extérieur

Quelle est la limite du nombre de disjoncteurs ?

Quelle est la limite du nombre de disjoncteurs 1

Le disjoncteur est un dispositif électrique dont l’importance n’est plus à prouver. Réglementée par les normes électriques en vigueur, sa présence sur le tableau électrique respecte toutefois certaines règles. Pour une installation optimale, qui permet de protéger efficacement les circuits et les appareils électriques, il y a un nombre limite de disjoncteurs à respecter. Dans ce billet, on vous explique en détail, toutes les informations en rapport aux disjoncteurs et aux interrupteurs différentiels.

Comment fonctionne un disjoncteur ?

Un disjoncteur est un dispositif de protection dont l’installation sur un tableau électrique, est rendue obligatoire par la norme électrique NF C 15-100. Il protège l’ensemble des installations électriques du bâtiment contre les surcharges d’intensité et les courts-circuits. À chaque anomalie constatée, ce dispositif se charge de disjoncter (couper) le courant.

A découvrir également : Réussir l’aménagement de votre terrasse : quelles sont les étapes à suivre ?

Le rôle d’un disjoncteur est de protéger tous les différents éléments de votre circuit électrique. Les appareils électroménagers, les ampoules, les fils conducteurs, les circuits électriques, sont tous mis à l’abri d’une détérioration qui peut être provoquée par une surintensité ou un court-circuit.

Lorsque le disjoncteur se coupe de cette façon, il faut une intervention de professionnels pour réparer la panne. Une fois que le défaut est éliminé, le disjoncteur peut être réarmé simplement en relevant son bouton, afin de remettre en marche l’alimentation électrique qui avait été coupée.

A lire aussi : Éclairages d'extérieur pour les nuits d'été atmosphériques

Il existe plusieurs modèles de disjoncteurs sur le marché, mais ils sont tous catégorisés généralement en trois grands types. On distingue les disjoncteurs électriques généraux, les disjoncteurs électriques divisionnaires et les disjoncteurs électriques différentiels.

Ce dernier type de disjoncteurs est celui qui est souvent disponible sur les interrupteurs différentiels en grande quantité. Pour trouver le nombre limite de disjoncteurs différentiels Schneider, intéressons-nous davantage aux notions de disjoncteur différentiel et d’interrupteur différentiel.

Zoom sur le disjoncteur différentiel et l’interrupteur différentiel

Les notions de disjoncteur différentiel et d’interrupteur différentiel sont étroitement liées.

Le disjoncteur différentiel

Le disjoncteur différentiel est un dispositif de protection modulaire qui est installé sur le tableau électrique via des vis ou des bornes automatiques comme un disjoncteur embrochable schneider. Il fonctionne comme un Dispositif Différentiel Résiduel (DDR) pour sécuriser, les biens et les circuits.

Le disjoncteur différentiel se charge de couper le circuit qui présente un défaut électrique s’il détecte une importante différence entre l’intensité qui circule dans le circuit électrique et celle qui en sort et se dirige vers la terre.

Ainsi, il se déclenche automatiquement en cas de court-circuit et de surcharge et coupe le circuit. Un disjoncteur différentiel est relié à un appareil ou un élément ou un circuit électrique au sein de l’habitation.

L’interrupteur différentiel

L’interrupteur différentiel est composé d’un nombre donné et variable de disjoncteurs différentiels. Il fonctionne en complément au disjoncteur différentiel pour protéger uniquement les personnes contre les risques d’électrisation auxquels ils peuvent être exposés avec des circuits en surcharge.

Quelle est la limite du nombre de disjoncteurs 1

En règle générale, les interrupteurs différentiels portent des informations concernant l’intensité nominale (l’intensité maximale que l’interrupteur différentiel peut supporter) exprimée en ampères (A) et la sensibilité (la différence entre l’intensité qui entre dans le circuit et celle qui en sort est supérieure) exprimée en milliampères (mA).

Cette dernière valeur indique le seuil auquel cet interrupteur différentiel va couper le courant. Le seuil de sensibilité pour qu’un humain soit en danger est de 50 mA.

Combien de disjoncteurs par interrupteur différentiel ?

Le nombre de disjoncteurs qu’il faut par interrupteur différentiel est régulé par la norme NF C 15-100. Cette dernière impose un rattachement de 8 disjoncteurs au maximum pour chaque interrupteur. Chaque disjoncteur étant lié à un circuit électrique, il ne faut pas installer plus de huit circuits sur un interrupteur afin de limiter les risques de surcharge. Cette règle est nommée la règle de l’aval ou de l’amont. Elle permet essentiellement de calculer l’intensité des interrupteurs différentiels, et donc de savoir quelle intensité de disjoncteurs à y associer.

La règle de l’aval stipule que sur une même rangée du tableau, l’intensité de l’interrupteur différentiel doit être supérieur ou égale à la somme des intensités des disjoncteurs qui alimentent quelques circuits électriques spécifiques. Il s’agit notamment du circuit de radiateur électrique, du circuit de chauffe-eau et du circuit de la prise de recharge véhicule électrique. Toutes les autres intensités, des autres circuits, comptent pour moitié.

Quant à la règle de l’amont, elle dit que l’intensité de chaque interrupteur différentiel doit être supérieure ou égale au calibre du disjoncteur électrique général. L’ensemble de ces règles seront faciles à comprendre si vous recourez aux services d’un professionnel de E-Planetec pour plus d’explications.

Quelle est la répartition des disjoncteurs sur un tableau électrique ?

La sécurité des équipements électriques d’un bâtiment ne résulte pas d’une simple installation de disjoncteurs. Ces derniers doivent aussi être bien répartis sur le tableau électrique. Une bonne répartition vise l’équilibre des ampérages et la protection de chaque rangée par un interrupteur différentiel d’une sensibilité donnée.

Pour faire une bonne répartition des disjoncteurs sur le tableau électrique, il faut calculer la puissance de votre interrupteur différentiel. C’est à partir de ce calcul que vous saurez combien d’interrupteurs et donc de disjoncteur différentiel schneider nécessaires.

Prenons un exemple de calcul pour une rangée. Supposons que les circuits concernés sont ceux de : du ballon d’eau chaude protégé par un disjoncteur de 20 A, des radiateurs électriques protégé par un disjoncteur de 20 A, des prises de courant en 16 A et de lumière en 16A également.

L’opération pour déterminer la puissance de l’interrupteur différentiel qu’il faut est la suivante : (20A + 20A) x 1 + (16A + 16A) x 0,5 = 56A. Cela signifie que vous devez nécessairement installer un interrupteur différentiel dont l’intensité est supérieure ou égale à 56 A. En l’occurrence, un inverseur de source monophasé 63a schneider fera l’affaire.

Quels sont les disjoncteurs électriques à choisir ?

Pour que vos circuits et vos appareils électriques soient à l’abri d’une détérioration provoquée par un court-circuit ou une surcharge, il est nécessaire de bien faire vos choix de disjoncteurs. E-Planetec vous donne l’option de la qualité avec ses disjoncteurs de la célèbre marque Schneider. Ce spécialiste propose des disjoncteurs avec une grande variété de calibres : des disjoncteurs schneider 16a aux disjoncteurs schneider 63a, en passant par des disjoncteurs 32a schneider.

Cette marque propose les deux types de connexion d’un disjoncteur (bornes à vis et bornes auto), tout en prenant le soin de différencier les peignes d’alimentation pour obtenir une connexion optimale. Les disjoncteurs schneider vous permettent d’équiper votre tableau électrique en toute sécurité avec des produits de qualité et correspondant aux normes électriques en vigueur.

Partager