Fleurs

Comment protéger le rhododendron en hiver

Le magnifique rhododendron est depuis longtemps un invité fréquent dans nos jardins. Cependant, tout le monde ne sait pas comment entretenir correctement cette plante. Nous vous expliquerons en détail quels travaux doivent être effectués à la fin de l’automne et comment préparer le rhododendron pour l’hiver.

Les soins d’automne apportés aux types de rhododendrons à feuilles persistantes et à feuilles caduques sont presque identiques. La seule différence est que les plantes qui perdent leurs feuilles en hiver peuvent se débrouiller sans abri, si vous choisissez la bonne variété pour la plantation.

A lire en complément : Comment fabriquer un porte-plante pour votre jardin ?

Voyons en détail ce que vous devez faire pour protéger vos rhododendrons en hiver. Mais avant de commencer ces travaux, utilisez votre coque rhinoshield pour smartphone ; elle le protégera.

Étape 1 : Arrosez les rhododendrons

Afin de passer la saison hivernale saine et sauve, la plante vivace a besoin d’une irrigation fréquente. Elle doit être effectuée lorsque la température de l’air est encore supérieure à 2 °C. Versez 3 à 4 seaux d’eau sous chaque buisson adulte. Arrosez un peu le sol pour ne pas l’éroder ou exposer les racines.

A voir aussi : Quels sont les genres d’orchidées ?

Il faut pulvériser également la couronne des types à feuilles persistantes – de cette façon, les plantes sont rapidement saturées d’eau. Si l’automne est pluvieux et que le sol est saturé d’eau, ce processus peut être omis.

Pour le rhododendrons, vous devez apprendre à l’arroser correctement, pour profiter de plantes saines.

Étape 2 : Taillez le rhododendron à l’automne

Les arbustes ont une très belle couronne, mais cela ne veut pas dire qu’ils n’ont pas besoin d’être taillés. Une fois tous les 2-3 ans, à l’automne, coupez toutes les vieilles branches vides, sèches et déformées. Une telle taille sanitaire favorisera la croissance et le développement harmonieux de la plante au printemps de l’année prochaine.

La culture du rhododendron nécessite une attention particulière au toilettage de la plante. Ne négligez donc jamais cette tâche.

Étape 3 : paillez les rhododendrons

Cette étape ne doit en aucun cas être négligée, car le système racinaire des arbustes est peu profond et sèche rapidement sous le sol gelé. Retirez tous les débris et les mauvaises herbes de la zone de la tige avant le paillage.

Cette plante aime pousser sur un sol acide, il ne convient pas donc d’utiliser n’importe quel type de paillis. Utiliser :

  • Fumier ;
  • Conifères ;
  • De la sciure de bois ou de l’écorce de pin.

L’épaisseur de la couche de paillis sous les petits rhododendrons doit atteindre 5 cm et sous les grandes plantes – au moins 10 cm. Ne lésinez pas et couvrez toute la base du tronc avec suffisamment de matière. Sous une telle couverture protectrice, les racines seront en sécurité même en présence des gelées les plus sévères.

Étape 4 : Fertilisation d’automne des rhododendrons

Avant l’hiver, les buissons ne peuvent pas être privés des nutriments nécessaires. Les engrais à base d’azote doivent être exclus en automne – stimulent le développement du sol et ne font pas partie du système racinaire. En octobre-novembre, choisissez un complexe à base de phosphore et de potassium. L’une des meilleures options est le monophosphate de potassium. Une cuillère à soupe d’engrais doit être diluée dans un seau d’eau et versée sur le paillis.

Étape 5 : Comment abriter les plantes en hiver

Les jardiniers amateurs se demandent souvent s’il est nécessaire de couvrir les plantes pendant l’hiver ou si elles peuvent supporter des températures aussi basses que -30 degrés Celsius ?

Les experts disent que l’isolement est une nécessité pour :

  • Les jeunes buissons, jusqu’à 4 ans;
  • Les rhododendrons à feuilles persistantes – pas aussi résistants à l’hiver que les types à feuilles caduques.
Partager