Actu

Comment faire face aux vers blancs dans son potager ?

Lorsque vous avez un potager chez vous, il est crucial, pour la bonne santé de vos plantes, d’éviter un certain nombre de nuisibles. Le ver blanc fait partie des animaux qui infestent le plus les potagers, créant des conséquences négatives sur la santé des plantes. Il est alors crucial de maîtriser les mesures à prendre dans le but de protéger votre potager. Découvrez dans cet article comment vous pouvez lutter contre les vers blancs dans votre potager.

QU’est ce qu’un vers blanc ?

Le vers blanc est tout simplement un hanneton à l’état larvaire. Ces larves se caractérisent par la forme dodue, elles sont blanches, avec la tête brune et devant elles ont des pattes. Son prothorax a deux plaques jaunes sur le dos. Les pattes sont également jaunes, plutôt longues et veloutées. L’abdomen du ver blanc est courbé en C, avec la dernière section plus volumineuse, gris noirâtre et avec deux lignes parallèles d’épines qui traversent une zone de poils foncés. Les dégâts majeurs du ver blanc sont dus à l’activité trophique des larves qui vivent dans le sol. Ces larves sont de grandes dévoreuses des racines des cultures herbacées (betterave, pomme de terre, fraise, céréales, légumineuses et graminées fourragères), des plantes fruitières, de la vigne et des plantes forestières. Selon l’étendue de l’infestation, nous avons des dégâts plus ou moins graves, allant du flétrissement et flétrissement des feuilles, jusqu’à la mort. A l’âge adulte, il devient grand et vole peu, il fait peu de dégâts aux plantes. Malheureusement, cet insecte a un long cycle de vie et reste un ver blanc pendant trois ans, il est donc définitivement nuisible. L’adulte pond ses œufs dans le sol, préfère les sols fertiles et donc le compost est un habitat invitant pour lui. Une fois les œufs éclos, la larve descend en profondeur où elle reste pendant l’hiver, tandis qu’après les gelées elle ressort pour se nourrir de nos semis. Avant de décréter qu’il s’agit d’une larve hanneton, il faut prêter attention aux pattes. En effet, il existe des larves de cétoine qui sont très semblables, mais qui n’ont pas de membres antérieurs développés. Avant de retirer les larves, vérifiez donc la présence des pattes, si elles sont là, c’est un ver blanc et un ennemi du potager. Les larves de hanneton nouvellement écloses mesurent 7-8 mm. Elles commencent immédiatement à éroder le système racinaire des plantes hôtes, sans toutefois causer de dommages particuliers. En 9 mois, la larve atteint déjà une longueur de 10 mm et effectue sa première mue, descendant à une profondeur de 1 m dans le sol. Il y passe l’hiver. Au printemps de la deuxième année, les larves remontent plus haut à la surface, initiant une activité d’érosion racinaire plus intense, attaquant même les plus grosses racines. En juin, les vers blancs effectuent une nouvelle mue et continuent à se nourrir jusqu’à l’automne. Puis ils descendent dans le sol pour passer l’hiver. A ce moment, ils ont atteint une longueur de 30-35 mm. Au printemps de la troisième année, les larves sont dans un état de développement avancé. A la fin du mois de juin, elles descendent plus profondément dans le sol pour effectuer la métamorphose à l’intérieur d’une cellule ovale très solide. La vie nymphale dure 7 à 8 semaines. Les nouveaux adultes qui se forment restent en diapause à l’intérieur des cellules jusqu’au printemps suivant, où ils sortent du sol en tant que hanneton adulte.

A lire également : Les start-up au secours de l'agriculture

Comment combattre des vers blancs ?

Combattre les vers blancs n’est pas une mince affaire. Comme nous l’avons vu, c’est un insecte qui vit plusieurs années au stade larvaire et passe l’hiver à des profondeurs considérables. Pour prévenir le problème, il faut d’abord retourner souvent le sol. De cette façon, les hannetons le trouveront mou et éviteront d’y déposer leurs œufs. Si vous souhaitez également les éloigner les coléoptères, vous pouvez installer une boîte à chauve-souris, car les chauves-souris sont friandes de ces coléoptères. Si, en revanche, vous devez intervenir sur une infestation déjà établie, vous avez besoin d’une solution plus immédiate. Sur les larves, on peut utiliser de l’huile de neem, un insecticide biologique très utile. Mais comme il s’agit d’un produit qui agit par contact, on ne peut espérer trouver tous les coléoptères pour les éliminer. Comme les larves se trouvent dans le sol, il faut utiliser un produit capable de désinfecter le sol.  De bons résultats sont également obtenus avec la lutte microbiologique, en utilisant des nématodes entomopathogènes. Il s’agit de produits autorisés en agriculture biologique, qui sont introduits dans le sol sous forme de suspension aqueuse. Là encore, les traitements effectués en hiver, lorsque les larves sont bien abritées à 1 mètre sous terre, donnent de mauvais résultats, il est donc préférable d’agir en été. Le nématode pénètre à l’intérieur des larves de hanneton par les orifices. Par la suite, il se reproduit rapidement en utilisant les tissus et l’hémolymphe des larves comme source de nourriture. En quelques jours seulement, les larves cessent de se nourrir. En peu de temps, les vers blancs sont complètement envahis par des milliers de nématodes qui se nourrissent d’eux, entraînant leur mort. Les larves maintenant mortes continuent à fournir de la nourriture aux petits nématodes qui se dispersent autour d’elles, poursuivant leur recherche d’un autre hôte.

Ou puis-je trouver des Nématodes ?

Vous pouvez obtenir les nématodes dans les boutiques en ligne ou les magasins spécialisés. En effet, dans votre localité, il existe des magasins physiques dans lesquels vous pouvez vous rendre pour acheter vos nématodes. Si vous le voulez, vous pouvez aussi les commander en ligne.  Votre produit viendra sous forme de sachet prêt à l’emploi. Chaque petit paquet suffit à désinfecter complètement et de manière permanente une surface d’environ 50 mètres carrés si l’infestation est importante. Mais si les tâches sont localisées, vous pouvez désinfecter une surface bien plus grande. En somme, les vers blancs ne sont pas les amis de votre potager car ils se nourrissent des racines des plantes et empêchent leur évolution. Vous devez donc prendre des mesures pour vous en débarrasser et la lutte biologique à travers les nématodes est une façon écologique d’y parvenir.

A découvrir également : Comment mettre en valeur le jardin ?

Partager