Comment aménager un jardin en pente ?

Pour optimiser la place ou simplement parce que vous n’avez pas d’autre solution, il est parfois nécessaire d’utiliser une partie pentue de votre terrain pour votre nouveau jardin.

Bien évidemment les contraintes sont réelles et principalement deux vont devoir être prises en compte. Tout d’abord : le ravinement qui va avoir tendance emporter la couche de terre arable, celle-là même qui nourrit la plante et ensuite l’arrosage qui est rendu compliqué car la pente empêche l’eau de rester et d’atteindre les couches profondes où se trouvent les racines.

A ces problématiques vous aurez deux réponses : adapter le sol à vos plantations c’est l’aménagement en terrasses, ou adapter vos plantations à vos sols c’est l’occasion de créer un magnifique jardin de rocailles !

Les terrasses

Technique utilisée depuis des millénaires, notamment en zone montagneuse et dans le bassin méditerranéen, pour lutter contre les ravinements et le ruissellement des eaux d’arrosage, la culture en terrasses consiste à recréer un ensemble de paliers facilement cultivables. Le principe est de mettre en place des murets, perpendiculaires à la pente et de créer ainsi des plateaux de cultures.

Ces murets sont traditionnellement en pierre dans les châtaigneraies de l’Ardèche et en Provence, on parle alors de culture “en restanque” mais il est aussi possible de créer les plateaux avec des planches ou bardeaux voire avec des « plessis » qui sont des assemblages de branches tressées (noisetier, châtaignier ou tout bois dur). Un calcul est nécessaire pour déterminer la largeur des banquettes sachant que la hauteur ne doit pas dépasser 40 cm. Vous commencerez par installer le muret le plus bas, et ensuite à niveler la terre sur la largeur prévue et ainsi de suite jusqu’en haut. Pensez à prévoir un apport de terre, en effet la qualité de celle présente dans une pente est souvent mauvaise.

Le jardin de rocaille

SI vous choisissez cette solution, la partie aménagement devient moins lourde, mais le choix des plantations se restreint. Tout d’abord qui dis ‘rocailles’ dit roches à installer, sauf si l’emplacement est naturellement rocheux vous devrez apporter des blocs pour les installer sur votre talus. Commencez par le bas en choisissant les blocs les plus lourds, enfoncez légèrement chacun dans le sol et disposez les suivants en prévoyant de larges parties en terre pour les plantations.

Une fois cette partie terminée, vous pouvez démarrer la plantation, prévoyez des races qui vont se contenter de la faible quantité de nutriments et d’eau de cet environnement. C’est l’occasion de choisir des plantes dites ‘de montagne’ adaptées à ces rudes conditions, privilégiez aussi les tapissantes qui vont couvrir rapidement votre nouvel espace, pour le plus grand plaisir des yeux…

Partager