Fleurs

Comment identifier les maladies des fleurs

Vous êtes un passionné des fleurs et de la nature ? Si oui, il est évident que vous ne voulez pas que vos fleurs tombent malade. Par conséquent, l’une de vos plus grandes préoccupations est de savoir identifier les maladies des fleurs. Nous vous présentons donc dans la suite les symptômes les plus courants qui indique que vos fleurs sont malades.

Les symptômes de maladies cryptographiques

Il s’agit ici des maladies des fleurs qui font référence aux champignons. En effet, ce sont des maladies dont les principaux symptômes prennent la forme de moisissures néfaste aux fleurs. Nous vous les présentons afin que vous puissiez les reconnaître.

A lire aussi : Tout savoir sur le Dipladénia

L’oïdium

C’est une maladie des fleurs qui ne se traduit pas l’apparition de moisissures et de poudre blanche vaporeuse sur les fleurs. Si vous voyez de tél signe, sachez que vos fleurs est malade. L’apparition de cette maladie est favorisée par un temps sec et fortement humide. De plus, avec cette maladie, la plante arrête de grandir et les feuille ont une apparence de boursouflures. 

Le mildiou

C’est une maladie qui se caractérise par l’apparition de tache brune. Sachez qu’il ne s’agit pas de simple tâche, car ses tâches fonts pourrir les feuilles et dégagent une odeur très reconnaissable. Ainsi, si votre fleur a de telle tâche et sent, vous savez à présent de quoi elle souffre.

Lire également : Comment acheter des plantes en ligne ?

La fumagine

C’est une maladie des fleurs dû à des insectes suceurs-piqueurs. En effet, ceux-ci sécrètent du miellat sur la plante, privilégiant ainsi l’apparition de champignons. À noter que ses champignons que ses champignons entraîne une sorte de suie noire qui affaiblit le végétal contaminé. Pour cette maladie, nettoyer la feuille avec de l’eau savonneuse à base de savon de Marseille peut-être une excellente solution.

Les symptômes de maladies dues aux attaques d’insecte et parasites

Certaines maladies de vos fleurs sont dues à des insectes. En effet, les champignons et les spores ne sont pas les seules sources de maladies des fleurs.

Les araignées rouges

Il s’agit ici d’acarien nommé “tétranyques” et ayant 8 pattes d’où le surnom d’araignée. Concrètement, pour reconnaître une maladie causée par ce site de parasite, vous n’avez pas grands choses à faire. Il vous suffit de vérifier si votre plante se colores de point jaune et si elle a des trous par endroits. Si c’est le cas, elle souffre d’un mal causé par ce parasite.

Les mouches blanches

Ce sont également des parasites qui font souvent du mal aux fleurs. En effet, ses mouches sécrètent un miellat qui favorise l’apparition de la fumagine. Celle-ci n’est évidement pas sans effet. En effet, cela entraîne l’installation d’une couche noire sur les feuilles qui bloque la photosynthèse. 

Les altises

Encore appeler puces de terres, ses parasites ne sont pas en masse s’il s’agit de rendre malade une fleur. En effet, elles s’attaquent aux fleurs et créer des petits trous circulaires et parfois des légions sur les tiges. Si vous remarquez cela, vous saurez présent que c’est une maladie des fleurs dues à ce parasite.

Par ailleurs, sachez que les champignons ou les insectes ne sont pas les seuls responsables des maladies des fleurs. Vous pouvez aussi en être responsable. En effet, une fleur peut aussi être malade, car vous l’arroser trop ou très peu. De plus, elle peut aussi être malade à cause d’une carence ou d’un apport trop fréquent en engrais.

Si les fleurs sont votre passion, vous pouvez toujours en faire votre métier, consulter des offres d’emploi pour fleuriste sur Jooble.

Partager