Ce qu’il faut savoir pour remettre à neuf un abri de jardin

Peu importe le type d’abri de jardin qui se trouve dans votre cour, les années risquent fort de peser sur lui. Ceci est dû en grande partie au fait que nous manquons généralement de temps pour tout faire dans une maison, et que l’abri de jardin n’est souvent pas la priorité. Si le moment est venu de remettre celui-ci en bon état, voici ce que vous devez savoir.

Les différents types d’abri et leurs problèmes potentiels

Les réparations à effectuer sur un abri de jardin dépendront naturellement du type d’abri que vous possédez. On les reconnaît, de manière générale, selon les matériaux différents qui sont utilisés pour sa mise sur pied. On peut donc se trouver face à un abri en bois, en métal ou en matériaux composites. Bien qu’ils soient conçus de façon robuste, on peut y retrouver, après quelques années du bois pourri, de l’acier rouillé ou des vitres brisées. Dans le cas où des lames métalliques se seraient soulevées, on peut songer à les recoller ensemble. Voici les différents types de colles, afin de procéder.

A découvrir également : Comment bien utiliser le savon noir puceron ?

Tous les abris possèdent des éléments similaires. On va donc se trouver face à un toit en feutre bitumé, en plaques goudronnées ou en acier. Dans chacun de ces cas, le temps qui passe peut se traduire par une perte d’étanchéité.

Chacun possédera aussi quatre murs formés de panneaux ou de lames. Comme elles sont fixées sur des montants, si ceux-ci sont mal entretenus, ou ont subis des dommages suite à des chocs, ils pourront s’oxyder ou pourrir. On se retrouve aussi parfois face à des brisures nettes.

A découvrir également : Incendie de jardin : qui est responsable ?

Dans le cas des portes et fenêtres, le temps viendra causer des problèmes aux charnières et aux différents modes de fermeture. La poignée et le verrou ne seront pas épargnés par les intempéries et les changements de température.

Les réparations à effectuer les plus fréquentes

Le toit est certainement la partie d’un abri de jardin qui se fragilise le plus, au cours des années. C’est particulièrement le cas dans les régions où les changements de température sont importants et où il pleut ou neige beaucoup. Si le toit est fait de feutre bitumineux ou shingle, et que vous détectez une infiltration d’eau, il vous faudra retirer le feutre, en faisant très attention aux clous et agrafes, avant de reposer un nouveau morceau qui recouvrira la surface entière.

Les murs d’abri en métal sont aussi voués à des bris, car fréquemment attaqués par la rouille. C’est pourquoi il est important de leur porter attention, afin de les frotter avec une brosse métallique, dès l’apparition de celle-ci. Ensuite, il vous faudra poncer la partie corrodée avant de venir apposer une couche de peinture extérieure antirouille.

Dans le cas de portes et fenêtres, il est possible qu’une simple manœuvre puisse régler le problème. Par exemple, si la porte grince ou ne se ferme pas bien, vous n’avez qu’à utiliser un lubrifiant pulvérisé, et tout devrait rentrer dans l’ordre. Cependant, si le problème vient des pentures, il faudra les remplacer. Pour les fenêtres, on se trouve généralement face à des bris de vitre. Il faut donc simplement procéder à leur remplacement.

Partager