Gazon

Nos conseils pour entretenir votre gazon en mode 100% naturel

Si vous disposez d’un aménagement de type paysager, vous devrez savoir que votre gazon requiert des soins de façon quotidienne. À défaut, celui-ci pourrait ressembler à de la broussaille tout en devenant moins vert. Mais une chose est d’entretenir son jardin quoique cela coûte à l’environnement, et l’autre chose est de la faire de façon 100 % naturelle. On vous propose dans cet article, quelques conseils pour bien entretenir votre pelouse en mode 100 % naturel.

Quelques règles de tonte à adopter

Si vous désirez réellement rendre votre pelouse assez résistante contre la chaleur, la régénération des mauvaises herbes, contre les rongeurs, ainsi que la sécheresse, il y a quelques règles simples et faciles de pratique, qui vous permettront d’obtenir une pelouse vigoureuse, saine et disposant d’un enracinement assez profond. La première règle consiste à tondre régulièrement vos gazons, tout en n’enlevant pas plus que le tiers de la hauteur complète du gazon à chaque fois.

A lire également : Le gazon synthétique pour embellir votre terrasse

En outre, il est bien d’ajuster la hauteur de votre coupe en tenant compte de la période à laquelle vous effectuez les travaux durant l’année. Ainsi au printemps, réalisez votre première tonte à une hauteur de 5 cm. Cela facilitera le nettoyage de votre pelouse. En été, il faudra tondre votre gazon à la hauteur de 8 cm. Quand vous aurez fait cela, vous constaterez que la pelouse sera beaucoup plus résistante durant la sécheresse et nécessitera moins d’arrosage. Toutefois, vous ne devrez pas tondre durant la canicule.

Ensuite, à l’automne, vous devrez faire une dernière tonte de 5 cm, afin de contribuer à la réduction du développement des maladies. À cet effet, vous pourrez faire usage d’une bonne tondeuse à gazon manuelle qui saura d’ailleurs vous satisfaire amplement. Enfin, il faut savoir que vous devrez affûter les lames de votre tondeuse de façon régulière, afin d’avoir une coupe bien nette, qui pourra favoriser la reprise des gazons, tout en réduisant les divers risques liés aux maladies. Puis, il est essentiel de noter qu’il faut éviter de faire la tonte, lorsqu’il y a des brins d‘herbes mouillées ou lorsque le sol est très compact ou trop humide.

A lire en complément : Quels sont les meilleurs procédés d'embellissement de jardin ?

Procédez au recyclage de vos résidus de gazon

Si vous ne le saviez pas, figurez-vous que les résidus des gazons sont très bénéfiques pour certains organismes du sol. Cela dit, il est toujours mieux de pratiquer « l’herbicyclage », qui est le fait de laisser certaines rognures de gazon sur place, afin de nourrir intensément votre pelouse. Si vous procédez à une tonte régulière de votre pelouse et que vous respectez au mieux les hauteurs indiquées, ces rognures vont se dégrader et disparaître très vite.

Puis, il est encore intéressant de faire usage d’un râteau pour débarrasser la pelouse des rognures trop longue, tout en les compostant et en les répartissant après de façon uniforme sur la pelouse.

Faites usage de techniques responsables d’arrosage

Lorsque vous décidez d’arroser votre pelouse, il faut mettre en application un comportement assez responsable pour protéger la ressource épuisable qu’est l’eau. De ce fait, vous devrez vous informer des règlements de votre municipalité à propos de l’arrosage des pelouses en été. Puis, pour que le sol conserve son humidité afin que vous ne fassiez pas tout le temps usage de beaucoup d’eau, il est bien d’observer les hauteurs de coupes prescrites ci-dessus.

Cela permettra même à votre gazon de résister à la sécheresse de l’été. Mieux, vous devrez arroser votre pelouse assez tôt le matin et également en soirée, tout en laissant l’eau pénétrée sur 10 à 15 cm de profondeur.

Optez pour des engrais naturels pour nourrir votre gazon

L’entretien de votre pelouse ne se limite pas simplement à l’arrosage. Pour qu’elle soit belle et en pleine santé, il faut aussi lui apporter les nutriments nécessaires pour sa croissance. Toutefois, nombreux sont les engrais chimiques qui ont des effets négatifs sur l’environnement et la biodiversité avoisinante.

Heureusement, il existe plusieurs alternatives naturelles pour vous permettre de nourrir votre gazon sans polluer. Vous pouvez opter, par exemple, pour des produits organiques fabriqués à partir de matières premières végétales ou animales comme le fumier de cheval ou encore le compost domestique.

Le choix du type d’engrais dépendra principalement du niveau d’exigence que vous avez vis-à-vis de votre pelouse ainsi que des caractéristiques spécifiques du sol où elle est plantée. Avant toute utilisation d’un engrais naturel sur votre pelouse, assurez-vous de bien la connaître afin d’éviter tout risque éventuel d’hypersensibilité.

Sachez aussi que si vous voulez réaliser un entretien 100% écologique pour votre pelouse, alors pensez aussi au paillage. Celui-ci consiste à recouvrir la terre avec une couche protectrice faite essentiellement de tontes ou de feuilles mortes qui permettent non seulement une meilleure conservation, mais aussi une fertilisation plus adaptée en rendant disponible plus facilement les éléments nutritifs contenus dans cette couverture naturelle.

Utilisez des méthodes naturelles pour lutter contre les mauvaises herbes et les maladies du gazon

Le maintien d’un gazon sain n’est pas toujours facile en raison des mauvaises herbes et des maladies qui peuvent affecter votre pelouse. De nombreux jardiniers utilisent souvent des pesticides et herbicides chimiques pour éliminer ces problèmes, mais cela peut avoir un impact considérable sur l’environnement. Heureusement, il existe aussi plusieurs méthodes naturelles pour se débarrasser de ces nuisances.

Les mauvaises herbes sont une préoccupation courante pour les propriétaires de pelouse. La meilleure façon de limiter leur croissance est d’adopter une approche proactive en entretenant correctement votre gazon dès le départ. Cela comprend la tonte régulière, l’arrosage adéquat ainsi que le paillage et l’utilisation d’engrais naturels comme nous l’avons mentionné précédemment.

Vous pouvez utiliser du vinaigre blanc ou encore du sel fin dilué dans de l’eau chaude pour éliminer efficacement les mauvaises herbes sans nuire à la santé environnementale de votre pelouse. Vous pouvez aussi essayer le binage manuel afin d’extraire les racines indésirables qui poussent dans votre espace vert.

Lorsque vient le moment où vous devez soigner vos plantations contre les maladies fongiques telles que la rouille ou encore la moisissure grise, il y a là aussi des alternatives écologiques aux produits chimiques traditionnels. Essayez par exemple une solution maison faite avec du bicarbonate de soude dilué dans de l’eau tiède mélangée à quelques gouttes d’huile essentielle pour supprimer rapidement toutes traces visibles.

Pensez aussi à la prévention. La meilleure façon de lutter contre ces maladies est d’assurer une circulation optimale de l’air dans votre pelouse, en veillant notamment à ne pas tondre trop court et en évitant les arrosages intensifs. N’oubliez pas que pour un gazon naturel, il faut parfois accepter quelques irrégularités qui peuvent apporter charme et diversité à votre jardin.

Partager