Rôle et aménagement d’un jardin thérapeutique

Jardin thérapeuthique

De nombreux instituts de santé tels que des hôpitaux ou des maisons de retraite utilisent de plus en plus les jardins thérapeutiques pour soigner le corps et l’esprit. Mais qu’en est-il vraiment ? Pouvons-nous en installer un chez-nous ? Tour d’horizon sur ces nouvelles méthodes de soins.

Pour quel public ?

Il n’y a pas de public particulier concernant les jardins thérapeutiques puisque ces derniers font du bien au corps et à l’esprit. Cependant, ils sont de plus en plus destinés à compléter l’offre de soins médicaux. Ainsi, on en retrouve régulièrement au sein des hôpitaux, des maisons de retraite, des centres de rééducation, des centres d’accueil pour les personnes handicapées…

Ainsi, ils ont su prouver leurs effets bénéfiques sur des personnes qui rencontrent des troubles psychiques et psychologiques, en situation de perte d’autonomie, de déséquilibre ou de troubles moteurs et cognitifs. Vous pouvez vous renseigner sur des sites tels que http://www.1jardin.com où de nombreuses explications vous seront communiquées.

Quel rôle ?

Les jardins thérapeutiques sont un environnement stimulant qui pousse à observer et à découvrir la nature. Ils sont également un réel outil thérapeutique et sont utilisés comme un complément dans le parcours de soins de personnes dans le besoin. De nombreux effets ont été observés :

  • Ils aident à lutter contre la perte des repères puisque certains éléments vont permettre une résurgence de souvenirs
  • Ils apaisent, rééquilibrent et favorisent l’ouverture sur l’extérieur. Ainsi, ces derniers permettre de faire renaître l’envie de se battre et de retrouver une certaine estime de soi en réalisant des travaux de jardinage gratifiants.
  • Ils apportent de la vitamine D et aident à se ressourcer
  • Ils permettent la pratique d’une activité physique dans un décor agréable
  • Ils développent des activités variées telles que du jardinage, la découverte de nouvelles plantes, l’analyse de la faune et de la flore…
  • Ils stimulent les sens tels que la vue, le toucher grâce aux diverses plantes, l’odorat avec les plantes parfumées et aromatiques, l’ouïe pour le bruit des feuilles et le chant des oiseaux, et enfin le goût.

Comment aménager un jardin thérapeutique ?

Il n’y a pas de modèle particulier pour créer un jardin thérapeutique. Il faut qu’il soit adapté aux personnes à mobilité réduite ou fragilisées par l’âge et la maladie. Il faut donc, dans un premier temps, éliminer toutes les sources de danger potentiels qui peuvent être multiples et variées comme des plantes à épines ou irritantes, des troncs d’arbres, des trous…

Facilitez l’accès des personnes handicapées en créant des allées bitumées. Installez des tables et des bancs afin de pouvoir observer tout en se reposant. Enfin, ajoutez de la vie au jardin et favorisez les activités avec la création d’une serre ou d’un petit potager.

Partager