Tout savoir sur le hérisson

Le hérisson fait partie de ces animaux qui se promènent au jardin. Ces petits animaux cherchent souvent un abri de qualité et peuvent trouver refuge en faisant leur nid près de votre maison. Si vous ne savez pas trop comment réagir face à la présence de hérissons dans votre jardin, on vous dit tout dans notre article sur le hérisson, un animal à aider et à surveiller.

Le hérisson, visiteur bienvenu au jardin sous conditions

Le hérisson est avant tout un animal sauvage et il convient donc de respecter sa nature. On ne voit pas souvent les hérissons se promener dans le jardin. Quand cela arrive, tout le monde peut être tenté de vouloir nourrir ou s’occuper du hérisson

A lire en complément : Jardin Feng Shui : créer son propre espace de détente à la maison

Le souci, c’est que l’animal que nous considérons comme égaré dans le jardin sait en réalité très bien ce qu’il fait et pourquoi il est là, dans votre jardin. Cet animal tout mignon n’a pas besoin qu’on lui propose de la nourriture en abondance, ce qui est malheureusement le premier réflexe de l’être humain. Parfois, évidemment, ce geste altruiste peut lui sauver la vie, mais encore faut-il que le hérisson soit en très mauvaise forme pour pouvoir prendre une telle décision.

Si le hérisson que vous avez vu se promener dans votre jardin semble en pleine forme, qu’il n’est pas blessé et qu’il continue de se mouvoir, la meilleure attitude à adopter est de le laisser tranquille. Les hérissons font souvent leur vie de manière nocturne au jardin.

A lire également : Confinement : profitez de votre jardin en observant la nature

Comment nourrir un hérisson sauvage dans le besoin ?

Le hérisson, tout d’abord, n’est pas du tout un animal végétarien, contrairement à la croyance commune. Les hérissons se nourrissent de petits insectes. Leur régime alimentaire varie selon les saisons, mais de manière générale, il se compose de coléoptères de type carabes, de vers de terre, de chenilles, de perce-oreilles, de mille-pattes, de mouches et parfois de moustiques.

Le hérisson, mangeur de limaces et d’escargots ?

Eh bien non ! Nous allons à votre grand regret déconstruire pour vous le mythe du hérisson qui mange des limaces. Les hérissons ne sont pas si friands que cela des limaces du jardin. Inutile, si vous recueillez un hérisson mal en point, de lui présenter un festin de limaces.

Il y a peu de chances qu’il se laisse tenter. Il en va de même pour les escargots. De temps en temps, le hérisson va s’offrir une limace (comme nous pouvons aller dans une petite brasserie pas très bonne), mais cela reste très limité comme choix. Les hérissons vont se rabattre sur les limaces et les escargots si et seulement s’ils ne trouvent pas suffisamment d’insectes pour s’alimenter.

Même idée reçue pour les serpents : le hérisson ne s’en nourrit pas forcément goulûment ! 

Quand et comment nourrir les hérissons ?

Un hérissons mal en point semble s’être égaré dans votre jardin et vous vous demandez si vous pouvez le nourrir, et de quelle manière ? Si vous le croisez, il y a des chances pour que le hérisson soit sorti de sa période d’hibernation, ou qu’il n’y soit pas encore entré.

La nourriture adaptée à un hérisson qui traîne dans votre jardin sera composée de : 

  • Protéines ;
  • Graisses ;

Les apports nutritionnels essentiels à la survie et à la bonne santé du hérisson sont présents dans de nombreux mélanges tout prêts pour hérissons. On peut trouver ces mélanges dans les jardineries et les animaleries. Insectes déshydratés, vers de farine… Les hérissons vont se régaler quand vous leur apporterez cette mixture dans une assiette plate, de préférence.

Ayez soin de placer une coupelle plate remplie d’eau à côté, afin que le hérisson puisse se désaltérer sans risquer de se noyer. Si vous choisissez de nourrir un hérisson, retirez nourriture et eau en journée, nettoyez les contenants et replacez les pleins le soir. Vous vous éviterez la présence d’autres animaux qui voudront se nourrir en journée.

Donner du lait à un hérisson ? Attention !

Autre idée reçue sur les hérissons : ne leur donnez pas de lait. Rien n’est naturel dans le fait de nourrir un hérisson avec du lait de vache, ou d’un autre animal, d’ailleurs ! Le lait favorise fortement la diarrhée du hérisson, qui peut lui être mortelle. Les hérissons ne sont pas câblés pour supporter le lactose et ne sont pas faits comme nous autres êtres humains. 

Pour digérer la molécule du lactose, il faut posséder dans son organisme une enzyme qui facilite la digestion et l’assimilation. Attention ! Une inflammation de l’intestin est vite arrivée. Il serait triste de vouloir aider un hérisson et de se retrouver responsable de sa mort.

Rappelez-vous que le hérisson, en débarrassant le jardin de nombreux petits insectes, contribue à l’entretien du jardin. Faites donc tout pour protéger le hérisson si vous le voyez se promener à la recherche de nourriture. Veillez à lui laisser sa liberté, il vous remerciera en gardant la santé.

Adopter un hérisson sauvage trouvé au jardin ?

Il est formellement déconseillé de tenter d’adopter un hérisson trouvé dans un jardin. Souvenez-vous qu’avant de tomber sur vous, le hérisson avait sans doute sont petit train de vie à mener.

Si c’est une femelle, elle était peut-être à la recherche de nourriture pour ses petits hérissons. Si c’est un mâle, il est peut-être en recherche d’une femelle afin de se reproduire et contribuer à sauvegarder l’espèce.

Évitez donc de récupérer un hérisson en très bonne santé et laissez le autant que possible libre de ses mouvements. Les enfants apprécieront de découvrir cette bête mais il est primordial de laisser un animal sauvage à l’état naturel. Le risque principal, en perturbant le rythme de vie et les habitudes de ce petit animal fragile, est de causer sa mort.

Hérisson blessé : contacter un vétérinaire

Si vous avez recueilli un hérisson malade ou blessé, apportez-le chez le vétérinaire si possible. Un professionnel de la santé animale sera mieux placé pour savoir comme agir face à un hérisson sauvage trouvé au jardin.

Si vous avez un doute sur l’attitude à adopter face à un hérisson égaré, ne prenez pas de décision hâtive sur son alimentation.

Un hérisson sauvage est très différent des hérissons domestiques et n’aura pas les mêmes comportements. Si vous voulez absolument adopter un hérisson, renseignez-vous auprès d’une animalerie et contactez le vétérinaire le plus proche pour savoir si ce genre de pratique est recommandée. Ne suivez pas les modes aveuglément : les animaux restent des animaux, heureux dans la nature, dans un environnement naturel.

Manipuler un hérisson sauvage

Si vous devez absolument manipuler un hérisson blessé ou affaibli, prenez autant que possible des gants de jardinier en cuir. Vous éviterez de vous blesser avec les piquants, mais aussi une mauvaise manipulation de l’animal. 

Partager