Une lamelleuse, à quoi ça sert ?

Dans le monde du bricolage, l’on entend souvent parler de la lamelleuse. Toutefois, à quel moment utilise-t-on cet outil et à quoi sert-il ? Découvrez l’essentiel à savoir sur ce dispositif indispensable.

Une lamelleuse : qu’est-ce que c’est et quelles sont ses caractéristiques ?

La lamelleuse est très sollicitée en menuiserie. Également appelé fraiseuse à lamelle, cet outil permet l’assemblage des pièces de bois avec facilité. L’utilisation de ce dispositif électroportatif permet de réaliser avec précision des rainures. Grâce à la lamelleuse, vous pourrez introduire facilement les chevilles plates ou les lamelles avant le collage. L’outil est très apprécié par les professionnels. Il est très pratique pour travailler le bois. Il permet la bonne tenue de l’assemblage de la matière.

A lire en complément : La location de matériel de jardinage, la nouvelle tendance pour le jardin

La lamelleuse se confond souvent avec une meuleuse. Toutefois, la fraise à lamelle se distingue au niveau du système de découpe. Elle ne dispose pas d’un disque de meulage, mais plutôt d’une fraise à rainurer. L’outil est composé :

  • D’un carter servant de poignée, il soutient la gâchette qui permet de mettre en marche le moteur.
  • D’un moteur électrique : il est placé dans le carter. Il entraîne le dispositif de fraisage.
  • D’une butée polyvalente : elle est composée d’une fraise à lamelles.
  • De la fraise : elle est installée sur le renvoi d’angle de l’axe du moteur électrique. Elle est maintenue par un écrou qui se règle à l’aide d’une clé à ergots.

Les critères de choix d’une lamelleuse

Lors de l’achat d’une lamelleuse, il est nécessaire d’observer certains critères. Vous devez alors :

A lire en complément : Comment nettoyer une table de jardin en bois exotique ?

  • Vérifier les capacités de coupe et la qualité des lamelles :

Optez pour des lamelles en bois. Évitez celles qui sont conçues en contreplaqué. Préférez une lamelleuse capable d’utiliser 3 dimensions : 53 x 19 mm, pour 12 à 15 mm, de 56 x 23 mm, pour plus de 15 mm, de 47 x 15 mm, pour panneaux compris entre 8 et 12 mm d’épaisseur.

–      Choisir une lamelleuse avec une découpe précise et fiable :

Une machine imprécise vous fera perdre du temps et nuira à la qualité de votre travail. La précision et la fiabilité sont des critères importants à prendre en compte lors de l’achat d’une lamelleuse.

–      S’assurer d’une bonne profondeur de fraisage :

Elle doit vous permettre d’accéder aux dimensions habituelles des lamelles. Optez pour celles pouvant offrir jusqu’à 6 préréglages. La profondeur de plongée doit être de 19/20 millimètres.

–      Opter pour une butée de hauteur réglable :

La butée de hauteur doit pouvoir être réglée au millimètre. Elle doit vous permettre de réaliser des travaux sur différentes épaisseurs.

–      Choisir une plaque frontale réglable et rabattable :

Elle doit permettre une précision optimale. Les lamelleuses de qualité sont équipées d’arrêts rapides (0°, 45° et 90° et même 22.5°).

–      Choisir une lamelleuse avec une bonne puissance et une ergonomie parfaite :

Sur le marché, les motorisations des lamelleuses sont comprises entre 700 et 1100 W. La puissance et l’ergonomie dépendent de vos besoins.

–      S’assurer d’un maintien parfait :

Vous devez être parfaitement à l’aise lorsque vous manipulez votre lamelleuse. Pour une bonne manipulation, optez pour une machine pesant en moyenne 2,5 kg. Celles allant jusqu’à 3,7 kg sont généralement réservées aux professionnels de la menuiserie. Optez également pour une machine dotée d’un démarrage progressif. Cet atout vous permettra une meilleure prise en main. Cela vous empêchera également de vous désaxer au début de votre travail.

–      Opter pour une lamelleuse pouvant être reliée à un aspirateur :

Ce type de modèle permettra à votre surface de travail de rester propre.

Partager