Équipement

Debuter en tant qu’agriculteur : comment proceder ?

Vous venez d’acquérir une parcelle agricole en vue d’en faire votre activité ? C’est un très beau projet ! Cependant, pour qu’il porte ses fruits, il est indispensable de s’organiser en adoptant de bonnes pratiques. Quelles sont-elles ? Découvrons-les ensemble !

Posséder les bons équipements

Comme pour tout professionnel, il vous faudra, une fois votre parcelle possédée, prévoir plusieurs équipements matériels pour votre activité. Pour ce faire, vous pourrez vous rendre chez un spécialiste du secteur qui saura vous fournir par exemple tout ce dont vous aurez besoin pour votre tracteur agricole. Il est important de bien connaître le modèle de votre ou vos tracteurs si vous souhaitez acquérir par exemple des pièces détachées. Vous n’aurez ainsi pas besoin de changer de tracteur si celui que vous avez déjà est légèrement usé. Changer la pièce suffira à le remettre d’aplomb, et vous permettra de réaliser de précieuses économies.

A lire aussi : Comment trouver des pièces de rechange pour machines de motoculture ?

D’autres petits équipements sont bien sûr à prévoir pour vous occuper de vos plantations, comme les outils de jardinage tels qu’une bine, une bêche, une pelle… et bien sûr les graines pour commencer vos premières pousses.

A lire aussi : Comment choisir un garde-corps pour sa terrasse ?

Si vous comptez élever du bétail, il vous faudra également les infrastructures correspondantes. Il peut s’agir d’un petit poulailler comme de grandes clôtures pour un prédestiné aux bovins. N’oubliez pas l’ensemble des équipements pour le bien-être de vos animaux comme les mangeoires ou les installations où dormir.

Enfin, pour assurer une sécurité et un confort maximal dans l’exercice de vos fonctions, prévoyez des tenues adaptées à l’agriculture : combinaison adaptée, chaussures protectrices, gants et même lunettes seront de précieux alliés !

Suivre une formation adaptée

En débutant comme agriculteur, nous supposons que vous avez déjà suivi une formation dans ce secteur. Cependant, si cela n’est pas encore le cas, ou si votre conjoint(e) souhaite vous accompagner dans cette activité (ex : dans le cadre d’une reconversion professionnelle), sachez que plusieurs formations s’offrent à vous.

Celles-ci permettront d’apprendre à préparer sols et plantations, s’occuper des récoltes, nourrir et assurer la bonne santé de votre bétail, gérer sa gestation, régler et conduire les machines agricoles… Vous y apprendrez aussi tout ce qu’il faut savoir sur la gestion de votre exploitation : gestion administrative, budget, préparation des commandes, gestion des stocks et relations fournisseurs, management d’une équipe…

Si un diplôme n’est pas un prérequis pour devenir agriculteur, le savoir-faire est capital pour cette activité indispensable partout dans le monde. Et c’est justement ce que proposeront les formations spécialisées en agriculture. Dans le cadre d’une reconversion professionnelle, il sera d’ailleurs possible de faire valoir son compte personnel de formation pour bénéficier de celle-ci.

Bien connaître la législation en vigueur

Outre le fait de déclarer son activité, devenir agriculteur professionnel requiert d’être bien au fait de la législation du secteur agricole. Celle-ci va par exemple concerner l’usage de certains produits phytosanitaires pour vos cultures, mais aussi les déclarations de forage ou encore les permis de construire et règles d’implantation pour vos parcelles. N’hésitez pas à vous rendre sur le site du gouvernement pour connaître tout ce qu’il faut savoir sur la loi agriculture et alimentation.

Partager