Un anti-mousse naturel pour votre gazon

L’entretien de votre pelouse requiert quelques fois des efforts supplémentaires, spécialement lorsque cette dernière est envahie par la mousse ou tout autre mauvaise herbe. Il faut alors prendre des mesures pour permettre à votre gazon de redevenir tout vert et tout frais comme à ses débuts. La mission de lutte contre la mousse peut sembler difficile voire impossible à gagner. Pourtant, il n’en est rien !

Si vous vous appliquez assez et que vous respectez certaines petites règles, vous remporterez la bataille haut la main. Voici donc quelques astuces pour vous aider à combattre la mousse de votre pelouse de façon naturelle.

Pourquoi ai-je à faire à la mousse ?

Avant de se lancer corps et âme dans le combat il convient de maîtriser quel est son adversaire. On compte environ 20 000 espèces différentes de mousse, c’est une plante de la catégorie des rhizomes donc elle ne possède pas de racines. Elle se propage assez rapidement et on en trouve partout : sur les arbres, au bord des fleuves, sur le sol, sur les pierres et dans les jardins.

Les facteurs communs à tous ces endroits sont l’humidité et l’eau. En effet, la mousse se nourrit d’invertébrés et d’eau c’est pour cette raison qu’elle peut réapparaître aussitôt que vous arrosez votre jardin. L’abondance de mousse indique généralement un sol en excès d’acidité ainsi, réduire l’acidité de son sol serait déjà un avantage considérable à l’élimination de la mousse.

Des astuces anti-mousse

Notons tout d’abord que les produits naturels ne sont pas obligatoirement adaptés à tous les types de sols. La méthode la plus conventionnelle que nous puissions vous proposer c’est l’utilisation des eaux de cuissons. Il est question ici de se servir de l’eau de cuisson des pommes de terre ou tout autre féculent pour anéantir la mousse.

La procédure est simple : premièrement il faudrait s’assurer que le féculent qu’on va cuire pour en déduire l’eau ait été cultivé dans des conditions bio, une fois qu’on a vérifié la provenance de son produit on peut le cuire et en extraire l’eau, avant de répandre l’eau recueillie de la cuisson, il faut la laisser refroidir quelque temps. L’avantage de cette méthode c’est que vous pouvez la pratiquer régulièrement par conséquent, le résultat n’en sera que plus satisfaisant.

Vous pouvez également vous servir du bicarbonate de soude ou de la chaux après avoir procédé à une scarification ou à une aération de votre pelouse.