Tout savoir sur le Dipladénia

Le Dipladénia est une jolie plante grimpante que l’on voit souvent courir le long des treilles. Aussi connue sous le nom de Mandevilla, Jasmin du Brésil ou Dipladénia Mandevilla, le Dipladénia nous vient tout droit des régions d’Amérique de Sud, gorgées de soleil. On vous fait découvrir les spécificités des cette plante ainsi que tous les avantages à avoir un Dipladénia chez soi.

Le Dipladénia, une vivace grimpante

Le Dipladénia est assez répandu car apprécié pour ses qualités. Donnant de belles fleurs aux couleurs variées et très esthétiques, cette plante fait partie de la famille des Apocynaceae. Spectaculaire par sa floraison et ses propriétés embellissantes, le Dipladénia Mandevilla aime bien le soleil et craint le froid.

A voir aussi : Comment bien réussir sa décoration de jardin ?

Cette plante vivace apprécie donc plutôt la culture en pot dans nos contrées, à l’exception des littoraux et des microclimats appréciables comme sur le pourtour méditerranéen. On retiendra que la culture en pleine terre peut la fragiliser rapidement le Dipladénia Mandevilla lorsque les températures passent en-dessous de zéro.

Une plante des tropiques adaptée au climat littoral

En termes de zones géographiques, on trouvera ce genre de microclimat sur la côte basque ainsi que sur la bassin d’Arcachon : la bande littorale à climat océanique est parfaite pour faire pousser son Dipladénia Mandevilla en toute sécurité. Retrouvez ici tous nos conseils de culture et d’entretien du Dipladénia Mandevilla, notamment sur sa spécificité de plante grimpante et vivace à fleurs.

A lire aussi : Quels sont les genres d’orchidées ?

Préparer le Dipladénia Mandevilla à l’hiver

Dès 0 degré Celsius, les feuilles plantes peuvent potentiellement geler et mourir. On parle de plante gélive : le Dipladénia Mandevilla fait partie de ces plantes qui ne supportent pas bien le froid de nos régions, surtout lorsque l’hiver arrive. Alors, comment bien préparer le Dipladénia Mandevilla à l’hiver ? Suivez nos conseils.

Le Dipladénia Mandevilla peut facilement survivre à un hiver, voire même à de nombreux hivers, si la plante est bien préparée ainsi que tout son environnement de culture.

Tout l’hiver, abritez votre Dipladénia Mandevilla : on ne le répétera pas assez ! Un voile d’hivernage est très pratique pour cela et vous permettra de revoir fleurir votre Dipladénia Mandevilla d’une année sur l”autre.

Protéger, drainer, abriter

La souche du Dipladénia Mandevilla peut certes survivre à de très courts épisodes de froid allant de -2 °°C à -5°C. Cela dit, il vaut mieux prévenir que guérir. Abritez votre Dipladénia Mandevilla, protégez-le et surtout, assurez-vous que sa souche est suffisamment drainée. Aucun élément humide ne doit stagner, au risque de geler.

Le meilleur endroit pour conserver votre Dipladénia Mandevilla en hiver reste de l’adosser contre un mur très bien exposé au soleil. Sur un balcon ou un terrasse exposée sud, votre Dipladénia Mandevilla sera à l’aise et heureux de passer l’hiver bien protégé et au sec.

Une véranda ou un abri de bois

Si vous n’avez pas de balcon ou de terrasse bien exposés, trouvez un lieu d’hivernage assez clair et non soumis à la pluie, au vent et autres conditions météorologiques qui l’affaibliraient. Une véranda peut tout à fait convenir, seulement si elle n’est pas chauffée et qu’elle reste fraîche sans être froide.

Votre Dipladénia Mandevilla pourra même continuer de fleurir s’il trouve les conditions parfaites pour lui. Évitez les garages sombres : un abri de bois sera plus adapté à l’hivernage du Dipladénia Mandevilla.

Avec votre Dipladénia Mandevilla, toutes sortes de plantes vivaces méditerranéennes assez fragiles peuvent hiverner avec plaisir :

  • Le pélargonium ;
  • L’hibiscus ;
  • La rose de Chine ;
  • Le Bougainvillier ;

Avant l’hiver, notre conseil jardinage concernant le Dipladénia Mandevilla : réduisez l’arrosage de manière progressive afin que le Dipladénia Mandevilla comprenne qu’il va entrer en phase de repos. N’ajoutez plus d’engrais en phase pré-hivernale, et ce, jusqu’à l’arrivée du printemps.

Apprécier la floraison du Dipladénia Mandevilla

Les fleurs du Dipladénia Mandevilla se trouvent dans une multitude de coloris. C’est d’ailleurs pour ses couleurs que l’on apprécie le Dipladénia Mandevilla. Cette plante grimpante s’étire en longueur et monte pour atteindre 3 mètres sans trop d’efforts.

On peut même associer le Dipladénia Mandevilla à une liane, tellement sa tige ressemble à un sarment. Très ligneuse, celle-ci peut prendre une croissance assez impressionnante avec un entretien adapté.

Sur treille ou tipi

Comme pour toutes les plantes grimpantes, il sera nécessaire de trouver une treille, un tipi de bambou ou même un élément de fer forgé pour lui permettre de s’étendre en toute liberté.

Portant de généreuses quantités de fleurs, le Dipladénia Mandevilla possède des racines qui stockent l’eau assez facilement. Au Brésil et dans les régions d’Amérique du Sud, il faut pouvoir résister aux chaleurs ! Le Dipladénia Mandevilla peut donc encaisser les sécheresses si elles sont passagères.

La floraison du Dipladénia Mandevilla s’effectue généralement entre le début de la saison estivale, jusqu’à la fin de l’automne, si celui-ci est doux. Avec ses fleurs en forme de trompette, très reconnaissables, vous serez ravis de sa présence en plein hiver.

Des couleurs de fleurs exceptionnelles

Choisissez votre Dipladénia Mandevilla en fonction des couleurs de fleurs, vous aurez l’embarras du choix. Rose, rouge, rose pâle, striées… Les fleurs du Dipladénia Mandevilla peuvent atteindre jusqu’à 7 centimètres de diamètres pour les plus beaux spécimen. Les pétales pointus de cette superbe plante raviront le regard de toute personne amoureuse des jardins.

Avec les croisements qui existent aujourd’hui, il est possible de trouver des Dipladénias Mandevillas qui font des fleurs en grappes et qui dégagent même un parfum doux et subtil.

Un feuillage harmonieux

Le Dipladénia Mandevilla n’est pas uniquement apprécié pour sas fleurs mais aussi pour ses feuilles. Son surnom de Jasmin du Brésil est d’ailleurs très parlant. Harmonieux, avec ses feuilles vert foncé de forme ovale, le Dipladénia Mandevilla se pare d’un feuillage assimilable à un jasmin : les feuilles sont coriaces, vernissées et résistantes à l’hiver si elles sont bien protégées.

La culture du Dipladénia Mandevilla

Si l’on retient que le Dipladénia Mandevilla vient des tropiques, il faut alors le cultiver en tant que plante tropicale. L’environnement naturel du Dipladénia Mandevilla implique une atmosphère chaude et une bonne présence d’humidité.

Pour recréer ces conditions de culture, ils vous suffit de gérer un très bon drainage de la terre de votre Dipladénia Mandevilla. Sa terre doit être riche et bien nourrie.

Bien placer et planter son Dipladénia Mandevilla

L’exposition va bien sûr être déterminante pour votre plante grimpante et vivace. Le Dipladénia Mandevilla exige une excellente luminosité mais pas de soleil direct en journée. Vous choisirez un endroit de préférence abrité, comme un toit, une terrasse, un abri ou sous un arbre, par exemple. Évitez les emplacements exposés au vent.

Heureux en pot et en bac de fleurs

Nul besoin de forcer la culture en pleine terre avec le Dipladénia Mandevilla, il sera de toute façon plus heureux en pot ou en bac.

prenez un bac de taille large ou un pot d’un minimum de 40 centimètres de diamètre. Les racines et la partie aérienne n’en seront que plus libres d’évoluer.

La terre à préparer pour votre Dipladénia Mandevilla est de préférence un mélange riche, bien drainé et homogène :

  • 1/3 de terre du jardin ;
  • 1/3 de terreau pour plantes à fleurs ;
  • 1/3 de pouzzolane ou de sable.

Dès que vous avez récupéré votre Dipladénia Mandevilla, il faudra lui mettre un tuteur pour lui indiquer la direction à suivre. 2 mètres de hauteur sont recommandés pour un tuteur en début de croissance.

Comment nourrir son Dipladénia Mandevilla

Le Dipladénia Mandevilla peut résister aux périodes de sec mais aime bien l’humidité relative en sol drainé. En période de pleine croissance, entre avril et septembre, l’arrosage doit être régulier afin que les sarments s’allongent naturellement et avec constance.

Les apports en eau peuvent ensuite être espacés dès que la plante commence à fleurir. Saviez-vous que les périodes sèches favorisent fortement le déclenchement de la floraison ? Votre Dipladénia Mandevilla sera heureux avec de l’eau de pluie, meilleure que l’eau du robinet, un peu trop calcaire.

Des engrais de en temps en temps

Le Dipladénia Mandevilla apprécie des engrais de temps à autres, toutes les 3 semaines entre mars et octobre, lorsqu’il est en pleine croissance. Les engrais liquides pour plantes fleuries ou de type méditerranéen sont très bien et peuvent être directement dilués dans l’eau d’arrosage.

L’entretien du Dipladénia Mandevilla

Comme toute plante, le Dipladénia Mandevilla a besoin de nettoyage et d’une taille afin de mieux pousser. La taille ne se fait jamais en période de croissance. Tuteurez dès que vous voyez des besoins. La taille se fait à la fin de l’hiver de manière annuelle.

Vous pouvez vous permettre de ne laisser que 10 à 20 centimètres en taille très courte. Le Dipladénia Mandevilla renaît de sa souche avec une grande facilité.

Vous pouvez régulièrement enlever les fleurs fanées pour encourager le développement de nouvelles fleurs.

Maladies et faiblesses du Dipladénia Mandevilla

le Dipladénia Mandevilla peut être attaqué par la maladie, les parasites, les araignées rouges, les pucerons, la cochenille ou même présenter des feuilles jaunes et des fleurs tâchées. Chaque signe est à prendre en compte et reste le symptôme d’un manque, d’un surplus ou d’un parasitage.

Faites attention à la quantité d’humidité qui entoure le Dipladénia Mandevilla, ainsi qu’aux périodes de fortes chaleurs qui peuvent encourager l’apparition de la cochenille.

Au moindre doute d’invasion de pucerons et de cochenille, nettoyez les branches et les feuilles et pulvérisez un mélange très dilué d’eau et de savon noir et placez le pot à l’abri de toute intempérie.

Problème de vitalité ?

Un changement de substrat peut aussi faire repartir votre Dipladénia Mandevilla : terreau, terre de jardin et pouzzolane ou gravier seront idéaux pour un Dipladénia Mandevilla qui ne semble plus en pleine croissance.

Enfin, pour partager qu’est le Dipladénia Mandevilla, faites des boutures au printemps. Des morceaux de tige peuvent être plantés directement dans un mélange équilibré de terre et de sable.

Partager