Que devez-vous savoir sur le frelon asiatique ?

Existant en France depuis 2004, le frelon asiatique ou frelon à pâte jaune constitue une réelle préoccupation. En effet, cette catégorie de guêpes est très agressive et invasive. Il urge de trouver des moyens efficaces afin de les éradiquer ou de les contrôler. Aujourd’hui, le frelon asiatique est présent sur environ 60 % du territoire français. Alors, comment le reconnaît-on et en quoi constitue-t-il une menace ?

Comment reconnaît-on un frelon asiatique ?

A lire en complément : Comment semer et entretenir du gazon ?

Dans les forêts d’Asie, il existe un insecte à la réputation effrayante : le frelon asiatique. C’est l’un des insectes les plus venimeux. Le frelon asiatique est l’un des frelons les plus dangereux au monde. Il peut atteindre jusqu’à 2 cm de long. Il a également été surnommé le frelon meurtrier en raison de son mode d’alimentation. Les frelons sont originaires d’Asie de l’Est. Ils sont chassés et mangés comme un mets délicat au Japon. On les trouve aussi en Russie, en Asie du Sud-Est et récemment aux États-Unis et en France. Ce frelon massif peut tuer avec sa piqûre. Il dispose d’un dard d’un quart de pouce de long qui injecte un mélange complexe d’enzymes qui détruit les tissus. Ce mélange est similaire à celui des autres guêpes, mais le frelon géant a la particularité d’injecter une neurotoxine qui désactive le système nerveux. Chez l’homme, une réaction allergique peut provoquer un choc anaphylactique et entraîner la mort. Une colonie de frelons géants ne vit que six mois par an. Chaque année en Asie, le frelon asiatique est responsable de la mort de 40 personnes en moyenne. Certes, le frelon asiatique n’attaque l’homme que pour se défendre. Comme la plupart des frelons, le frelon asiatique est un prédateur généraliste donc il chasse de nombreuses espèces d’insectes, surtout les abeilles, ce qui a forcément un impact sur la biodiversité. Dans ces conditions, il urge de trouver des solutions pour piéger les frelons asiatiques et protéger les populations d’abeilles. 

Les frelons asiatiques : un danger pour les colonies d’abeilles

Lorsque le frelon asiatique découvre une grande ruche d’abeilles, il la marque avec une phéromone sécrétée par des glandes situées dans ses pattes arrière. C’est un signal d’attaque. La phéromone attire d’autres frelons géants vers la ruche, où ils commencent leur attaque. Leur succès ne dépend pas de leur nombre. Un seul de ces frelons peut tuer plusieurs centaines d’abeilles en une heure puisqu’il peut se servir à plusieurs reprises de son dard. Les abeilles défendent instinctivement leur ruche, mais elles ne sont pas de taille face à un frelon asiatique. En quelques heures, la petite troupe de frelons asiatiques peut massacrer une ruche complète d’abeilles, décimant toute la colonie. Les frelons retournent à leur ruche avec leur butin, de précieuses protéines pour la prochaine génération de ces insectes tueurs.
C’est surtout pendant l’été que les frelons asiatiques cherchent de la nourriture. Ils constituent une réelle menace pour la survie des abeilles en France contrairement en Asie où les abeilles domestiques ont développé un moyen d’entourer le frelon en attaquant en masse et l’étouffent. En Europe, les abeilles domestiques ne résistent pas à un frelon attaquant. La crainte est qu’une population croissante de frelons asiatiques en France pourrait dévaster encore plus la population d’abeilles domestiques et menacer l’approvisionnement alimentaire en raison de la perte de pollinisation. 

A découvrir également : Comment planter un érable du Japon ?

Partager