Zoom produit : enrouleurs pour l’irrigation avec récupération des tuyaux

enrouleur

Le panorama italien offre souvent un moyen d’admirer les systèmes d’irrigation agricoles. De longues pistes d’eau douce donnent vie à des cultures typiques de la région méditerranéenne. Mais ces tubes d’où sorte la vie ne seraient pas faciles à manœuvrer sans enrouler. Ces rouleaux pèsent beaucoup et on ne peut pas imaginer combien il est difficile de les utiliser sans l’aide de certaines machines.

Enrouleurs : comment ils sont nés et à quoi ils servent

Les premiers enrouleurs italiens ont été construits vers le milieu des années 70 par des artisans mécaniques expérimentés dans le domaine de l’irrigation à la suite des premiers prototypes français. Compte tenu de l’effort qu’ils permettaient de sauver se sont propagés rapidement et constamment.

Mais pour quelle raison les enrouleurs ont connu, depuis leurs débuts, une si forte expansion dans le domaine agricole ? Ces « essuie-tout » sont tellement utilisés parce qu’ils permettent d’être déplacés facilement, ils sont polyvalents et surtout, ils ont des coûts très réduits.

D’abord ces enrouleurs pour tuyaux d’irrigation étaient utilisés dans les terres arables ou dans les cultures en plein champ, aujourd’hui, en revanche, après les innovations qui leur ont été faites et grâce aussi à l’évolution du marché agricole, ils sont devenus des outils dont on ne peut s’empêcher dans les processus de production agricole.

Par rapport au système d’irrigation à pluie avec ailes mobiles, l’enrouleur de tuyaux représente une évolution au sens mécanique et en plus il offre :

  • une économie de travail et de temps non indifférente parce qu’il ne subit pas les nombreux changements de positionnement des système à pluie ;
  • une meilleure régularité en ce qui concerne l’approvisionnement de l’eau par une distributions de bandes parallèles rectangulaires , qui vous permet de contrôler les zones de chevauchement en économisant l’eau ;
  • une plus grande capacité de travail allant de 2 à 10 hectares en 24 heures.

Enrouleurs pour l’irrigation : comment sont-ils faits ?

Ces machines, en principe, consistent en un irrigateur à longue portée installé sur un chariot avec des roues en caoutchouc (pour une meilleure mobilité). Ce chariot est connecté à son tour à l’extrémité d’un tuyau flexible qui est lentement rembobiné sur un tambour. Ce processus se passe lorsque l’arroseur fonctionne.

Les composants les plus pertinents sont :

  • unités motopompe. Les arroseurs plus utilisés dans la campagne impliquent l’utilisation d’une unité motopompe pour fournir une grande quantité d’eau sous pression. Pour cela il y a besoin d’un équipement de pompage à haute performance. Généralement l’unité motopompe la plus répandue a un moteur diesel à injection directe, refroidi à l’eau avec régulateur de régime automatique (qui maintient les tours constants).
  • Ce système a un pipeline rigide et il est indiqué pour les grandes surfaces et il est adaptable aux différents modèles disponibles qui rendent ce système adapté même pour les petites surfaces ou un sol irrégulier.
  • Ce système aussi a un pipeline rigide mais le mouvement des pylônes est frontal en irriguant avec une forme rectangulaire.

Quels sont les avantages des systèmes d’irrigation enroulables

Les machines dont on a parlé ont différents avantages au niveau de la fonctionnalité :

  • permettre des interventions rapides
  • distribuer l’eau uniformément
  • permettre une grande efficacité de l’irrigation
  • permettre d’utiliser moins de main d’œuvre
  • effectuer différentes fonctions
  • s’adapter aux terrains au sol vallonné
  • action de frappe réduite
  • peu influencé par le vent
  • permettre l’utilisation des eaux usées
Partager