Actu

Garden staging : et si on s’y mettait ?

Après le home staging, il est temps de découvrir le garden staging. Il s’agit de l’optimisation d’un jardin ou d’un espace vert dans l’optique de la revente d’une maison ou d’un appartement. L’idée étant d’harmoniser un coin de verdure et de le dépersonnaliser afin d’aider les futurs acquéreurs à se projeter. Explications dans cet article.

Quelles sont les étapes du garden staging

Qu’on se le dise, une pelouse bien entretenue ne suffira pas à créer un coup de cœur chez un acheteur potentiel. Des travaux d’aménagement du jardin devront être effectués, ce qui permettra aussi de réaliser une plus-value lors de la vente de son bien immobilier. La première étape sera de désencombrer et de jeter ce que vous n’utilisez plus. L’idée est de faire place nette, en rangeant tout ce qui peut traîner. Profitez-en pour mettre de côté ce qui est cassé et qui ne peut être réparé, afin d’emmener le tout à la déchetterie. Faites aussi du tri entre la décoration dont vous voulez vous séparer et celle que vous réutiliserez une fois le garden staging terminé. Une fois le tri réalisé, il vous faudra rafraîchir votre jardin. Réparez les clôtures, repeignez le mobilier dont vous ne voulez pas vous séparer. De cette manière, vous réaliserez quelques économies. Côté végétation, enlevez les mauvaises herbes et la mousse, prenez le temps de tondre la pelouse correctement et taillez les haies et les arbustes. N’hésitez pas non plus à remplacer les végétaux qui auraient été abimés par la chaleur ou le froid. 

Lire également : Engrais azoté : à la recherche du juste équilibre

Quel coût pour du garden staging ?

Une fois les travaux réalisés dans votre jardin, n’hésitez pas à refaire une estimation de votre bien. Il est possible de passer directement par un agent immobilier, mais aussi de le faire en ligne via https://realadvisor.fr. D’autre part, il ne faut pas oublier que le garden staging a un coût si vous ne le réalisez pas vous-même. En moyenne, il faudrait compter entre 0,5 et 1,5 % de la valeur totale du bien. Un tarif qui est amené à évoluer en fonction de la taille du jardin et des frais éventuels liés à la rénovation. L’idée restant évidemment d’être raisonnable sur ce genre de projet.

Aider l’acheteur à se projeter

Le garden staging permet aux acquéreurs potentiels de mieux se projeter lorsqu’ils visitent un bien immobilier. Afin de valoriser au mieux l’espace, il est conseillé de le meubler au minimum. Vous pourrez ainsi y installer un coin-repas composé d’une table et de chaises. Le barbecue suggérera qu’il s’agit d’un lieu de la maison convivial et le salon de jardin mettra en avant la possibilité de recevoir des proches et des amis. Si vous avez assez de place, n’hésitez pas non plus à installer un ou deux carrés potagers. Cultiver ses propres fruits et légumes est très en vogue aujourd’hui. Cela peut donc influencer les potentiels acquéreurs. Enfin, gardez à l’esprit que le but n’est pas de surcharger le jardin, mais plutôt de suggérer quelques idées. Ainsi, vous laisserez la possibilité à l’acheteur de réorganiser l’espace comme il le souhaite.

A découvrir également : Comment tuer les limaces dans mon jardin ?

Partager