Aménagement extérieur

Le lombricomposteur, l’allié du jardinier

STOP ! Vous avez décidé d’en finir avec vos poubelles qui débordent et poursuivez vos routines zéro déchet. Alors que vous avez troqué les sacs en plastique par des cabas et autre tote bag, remplacé les bouteilles en plastique par une gourde, réduit votre collection de produits ménagers à l’essentiel (bicarbonate, vinaigre blanc et savon noir), bref que vous vous employez à privilégier des produits durables et écologiques, vous cherchez une idée pour valoriser vos déchets de cuisine. Mais voilà pas facile d’adopter des poules. Qu’à cela ne tienne, faites des rencontres autour de vers. Quel que soit votre âge, que vous soyez un enfant ou un adulte, que vous viviez seul ou en famille, dans un appartement ou une maison, sans aucune modération, adoptez des vers, optez pour le lombricompostage

Le lombricompostage, c’est quoi ? 

Le lombricompostage est une technique qui vous permet de fabriquer votre propre compost à partir de vos déchets de cuisine. Il vous suffit pour cela d’acheter un lombricomposteur auprès de professionnels. Le lombricomposteur se compose de plateaux superposés les uns sur les autres qui favorisent la dégradation naturelle de vos déchets et vous permettent de récupérer facilement le compost. Les vers de terre présents se chargent de transformer la matière végétale en fines particules qu’est le compost. Produit stable et mature, de couleur noire, d’aspect grumeleux avec une bonne odeur de sous-bois et de terre fraîche, vous pourrez utiliser ce compost pour amender vos jardinières, vos pots, vos plates-bandes, mais aussi votre potager

Lire également : Quelles sont les étapes pour réussir la pause d’une pergola ?

Quels sont les avantages du lombricompostage ? 

Si vous pouvez l’installer partout, le lombricomposteur est surtout garanti sans odeur et sans nuisibles comme les mouches. Facile à utiliser et à entretenir, la dégradation de vos déchets putrescibles de cuisine se fait simplement, naturellement et sans effort. Nul besoin d’humidifier, de retourner les déchets pour qu’ils se décomposent : les vers s’occupent de tout. Et rassurez-vous, les vers ne sortent pas de leur boîte. Si la population est capable de doubler en 3 mois, elle se régule automatiquement en fonction de la nourriture que vous lui mettez à disposition. La seule mission que vous devrez accepter est celle de déposer les bons déchets. Sans effort, vous réduirez d’environ 40% le volume de votre poubelle de cuisine et profitez d’un engrais au top de ses qualités au bout de 5 à 6 mois, contre 12 à 18 mois pour le composteur. 

Quelles sont les précautions à prendre ? 

Bien entendu, si vous souhaitez un compost de qualité, mieux vaut vous assurer que vos vers soient en bonne santé et aient toutes les conditions requises pour transformer vos déchets. Veillez à protéger le lombricomposteur du gel en hiver et du soleil en été, les vers sont sensibles à la chaleur et au froid (ils n’en restent pas moins des organismes vivants !). Les vers n’aiment pas l’eau non plus, installez le lombricomposteur à l’abri des intempéries. En somme, optez pour un espace bien aéré, au calme, à l’abri de la chaleur, du vent, de la pluie et du froid. Ensuite, constituez une litière composée de matières riches en carbone (boîte à œufs, rouleau d’essuie-tout vide, papier journal, sciure de feuillus concassés), d’un peu de terreau, d’une poignée de sable, d’eau avant d’installer les vers de terre. Une fois les vers bien installés, découpez vos déchets en morceaux de 2 cm environ. Évitez les oignons, l’ail, l’échalote, les feuilles de rhubarbe, les pelures de fruits et de légumes traités, la peau des avocats, les champignons, les produits laitiers, la viande et le poisson, les os et arrêtes, les matières grasses, les épices, les restes de sauce, les produits du jardin notamment. 

Lire également : Comment aménager une piscine confortable ?

Le lombricompostage vous permet de recycler vos déchets, mais aussi de poursuivre vos engagements zéro déchet. Tout en offrant beaucoup de simplicité, c’est aussi l’occasion d’initier une démarche ludique avec les enfants. Outil pédagogique formidable, le lombricomposteur est l’une des activités pour sensibiliser les plus petits à l’environnement et leur permettre de devenir des petits as du tri.

Comment fabriquer son propre lombricomposteur chez soi ?

Vous êtes convaincu des avantages du lombricompostage et vous souhaitez fabriquer votre propre lombricomposteur chez vous ? C’est possible, même sans être un bricoleur confirmé. Voici comment procéder en quelques étapes simples.

Pour commencer, vous devez choisir le bon type de bac pour vos vers de terre. Vous pouvez opter pour des caisses en plastique ou des bacs spécialement conçus pour cet usage. Si vous choisissez la première option, veillez à ce que votre caisse soit bien étanche et ajoutez des trous d’aération sur le dessus et les côtés pour permettre aux vers de respirer.

Préparez une couche de drainage au fond du bac : utilisez des graviers ou encore une épaisseur d’argile expansée qui absorbera l’excès d’eau et empêchera les matières organiques de stagner. Ajoutez ensuite une couche composée de carton ondulé (sans colle ni impression) humidifié ainsi qu’une poignée légèrement humide contenant environ 25 à 30 vers rouges tigrés (Eisenia fetida). Recouvrez avec une autre couche d’environ 10 cm composée cette fois-ci du mélange compost forestier / fumier équin / débris végétaux finement broyés / coquilles d’œufs concassées / cendres tamisées.

Maintenez votre lombricomposteur dans un endroit frais et sombre où la température sera comprise entre 15°C minimum et 25°C maximum. Arrosez régulièrement pour que le compost ne sèche pas et n’oubliez pas de surveiller l’état des vers pour vous assurer qu’ils se portent bien.

Le lombricompostage est une solution écologique, économique et pratique pour recycler vos déchets organiques tout en produisant un engrais naturel de qualité supérieure. Et avec un peu d’huile de coude, il est même possible de fabriquer votre propre lombricomposteur chez vous ! Alors n’hésitez plus et lancez-vous dans cette aventure éco-responsable. Vos plantations seront ravies du résultat !

Comment utiliser le lombricompost pour nourrir ses plantes ?

Maintenant que vous avez produit votre propre lombricompost, il ne faut pas utiliser le compost frais, c’est-à-dire non décomposé, car celui-ci peut brûler les racines des plantations en raison de sa forte teneur en azote. Il faut l’utiliser en quantité ponctuelle. Effectivement, cela permet aux micro-organismes contenus dans le compost de se développer progressivement et ainsi favoriser une croissance saine et vigoureuse des végétaux tout au long de la saison.

N’hésitez pas à appliquer régulièrement ce fertilisant naturel sur vos cultures : légumes, fruits rouges mais aussi arbustes ornementaux ! Le résultat sera sans appel : des récoltes abondantes et savoureuses !

Le lombricompostage peut aussi être utilisé en tant que litière pour les animaux domestiques tels que les lapins et les poules. Vous pouvez aussi ajouter une poignée de compost à votre poubelle pour des résultats encore plus écolo !

Maintenant, vous avez toutes les clés en main pour utiliser efficacement votre lombricompost et profiter de ses bienfaits sur vos plantations ! Alors n’attendez plus : sortez vos bottes et direction le jardin ou le potager !

Partager