Comment construire un jardin sur le toit de la maison ?

Si vous vivez dans une maison de ville et que vous désirez plus que tout avoir un jardin pour cultiver herbes et légumes, sans avoir à utiliser le mini carré de terre à l’arrière de votre domicile, alors il est temps de penser à utiliser le toit de votre bien immobilier. Eh oui, il est possible de planter des carottes, tomates et basilic sur le toit, à condition de respecter certaines règles que voici.

Quelle charge votre toiture peut-elle accepter ?

C’est la première question à se poser, lorsque l’on décide d’installer un jardin sur son toit. Il faut penser que l’installation, pour arriver à vos fins, représente un poids important. Vous devrez donc prendre en compte l’équipement, la terre, le poids des produits qui vont pousser ainsi que celui des personnes qui iront sur le toit pour s’occuper de la culture, afin de savoir s’il est possible de procéder. Pour être entièrement certain de votre projet, il est préférable de faire appel à un ingénieur en analyse des structures, qui pourra déterminer avec précision ce que vous pouvez ou ne pouvez pas installer sur votre toit.

A lire aussi : L'univers de la domotique et ses avancées pour la maison et le jardin

Une fois que vous aurez ce rapport en mains, et dans le cas où il vous est possible d’y installer le jardin de vos rêves, il est préférable de penser à retoucher le toit, pour s’assurer de son étanchéité, avant de commencer à installer le tout. Pour ce faire, rien de mieux que d’utiliser une solution qui viendra renforcer le revêtement de votre toit, déjà en place. Ces ajouts permettront de lutter contre l’humidité et de renforcer le revêtement, pour lui procurer une plus longue durée de vie.

S’assurer de la croissance des produits mis en terre

Lorsque l’on crée un jardin, afin d’y cultiver fruits, légumes et fines herbes, il faut bien étudier le positionnement de chacun de ceux-ci sur le toit, afin de s’assurer qu’ils recevront l’ensoleillement dont ils ont besoin, tout en étant protégés le mieux possible du vent, pour certains d’entre eux. Ce n’est pas parce que votre jardin est sur le toit qu’il recevra les rayons du soleil en permanence. En ville, il faut tenir compte des autres immeubles autour. Il vous faudra donc juger de l’emplacement du soleil au matin, le midi et en début de soirée, afin de déterminer le meilleur emplacement pour chaque produit, puisque certains ont besoin de plus de luminosité que d’autres. Les plantes aromatiques, par exemple, résistent particulièrement bien au soleil direct, tandis que certains légumes ne supportent pas l’ensoleillement caniculaire.

A voir aussi : Comment se protéger des coupures quand on jardine ?

Il faut aussi penser à gérer le vent. C’est un élément qui est plus important sur un toit, que pour un jardin situé dans une arrière-cour. En hauteur, le vent peut atteindre des vitesses qui pourraient dévaster votre jardin, si vous n’y avez pas pensé auparavant. Il faudra donc utiliser des toiles, ou mieux encore, créer un mur végétal, afin de protéger les produits les plus fragiles de votre jardin.

Conclusion

La création d’un jardin sur votre toit peut augmenter la valeur de votre bien immobilier. Il faut simplement s’assurer que tout est en ordre, avant de procéder. Vous pourrez ainsi en profiter, durant l’époque où vous occuperez la maison, et vous en retirerez les bénéfices lors de sa vente, le cas échéant.

Partager