Acheter un motoculteur pour un petit jardin : comment bien choisir ?

Auriez-vous envie de créer de merveilleux espaces extérieurs avec une pelouse impeccable à l’instar de ceux de vos voisins ? Et si vous épargniez à vos articulations les atroces courbatures qui pourraient survenir à l’issue de ce type de travaux dans un jardin ? Aujourd’hui, il existe plusieurs équipements qui permettent de bien réussir l’aménagement de votre jardin, sans pour autant y mettre trop d’effort. Il y a par exemple le motoculteur. À votre avis, comment peut-on bien choisir cet équipement ?

Qu’est-ce qu’un motoculteur ?

Le motoculteur est un équipement puissant et intéressant pour un travail de labour en profondeur. Cet outil retourne la terre en faisant passer la partie supérieure à la partie inférieure. C’est une action qui permet d’aérer la terre et d’en retirer les intrus tels que les pierres ou les racines profondes, qui peuvent gêner l’ensemencement du gazon.

Lire également : PHYSIOSTART : un exemple de solution de plus en plus technique pour sécuriser le démarrage

En outre, le motoculteur est très intéressant, voire indispensable, lorsqu’il est question de retourner et d’aplanir un terrain irrégulier. Après son passage, vous pourrez constater que les creux et les bosses disparaissent tout simplement. Généralement, cet équipement est doté d’un moteur dont la puissance peut varier entre 6 et 8 CV. Mieux, du fait de ses différentes vitesses cette machine s’adapte facilement à tous les terrains, et permet de labourer généralement entre 500 et 3000 m². Vous pouvez donc opter pour un motoculteur pour petit jardin que l’on peut trouver chez Brico Dépôt.

Les critères de choix d’un motoculteur

L’un des critères des plus importants pour choisir son motoculteur, c’est la profondeur du labour. En effet, cet équipement permet de retourner entre 15 et 40 cm de profondeur, en fonction des modèles. Ce sera donc à vous de choisir un modèle qui soit adapté à votre terrain. L’autre critère qui reste aussi important, c’est la vitesse d’avancement. Certains motoculteurs disposent de deux vitesses, pendant que d’autres en offrent plus.

A lire également : Qu’est-ce que la permaculture agroécologie ?

Il est également important de connaître quelle puissance de moteur choisir. Cela est généralement fonction du poids de la machine et du type de terrain que vous voudrez labourer. Un moteur de 3 CV suffira pour labourer un terrain de 100 à 1000 m². Au-delà de cette superficie, il serait mieux d’opter au minimum pour un moteur de 5 CV.

Puis, il y a la charrue de l’équipement qui reste important. En effet, la charrue c’est la partie qui creuse le sillon dans la terre, comme dans un champ qu’on vient de labourer. À ce niveau donc, la lame de la charrue appelée « soc » peut être simple ou double. On parlera donc de charrue Brabant lorsque la lame est double, et de charrue vigneronne si la lame est inclinable. L’avantage avec les lames doubles, c’est qu’elles permettent de creuser deux sillons à la fois, et de labourer dans les deux sens.

Les options disponibles à l’achat de votre motoculteur

Lors de l’achat de votre motoculteur, vous avez la possibilité d’ajouter des options qui vous faciliteront à coup sûr l’utilisation. Il y a par exemple la roue de transport, qui permet de transporter et de remiser facilement l’engin. Ensuite, il y a le guidon orientable qui garantit à votre machine plus de confort durant les travaux de jardinage. À cela, il faudra ajouter les contrepoids, une remorque, ainsi que les disques protège-plantes.

Partager