Planter des bambous : comment éviter la prolifération de rhizomes ?

L’entretien d’un espace vert ou d’un petit espace de jardin est une activité passionnante. Pour l’aménagement de ce petit havre de paix, vous êtes amené à cultiver diverses plantes. Que ce soit pour la bordure du jardin en tant que haie ou brise-vue naturel ou en fond de massif, le bambou est une alternative très appréciée.

Deux grandes catégories de bambous

A lire également : Les différentes façons de se faire aider pour ses travaux de bricolage

Le bambou est une plante disposant d’un feuillage persistant très décoratif. C’est une herbe qui a particulièrement tendance à grandir et couvrir une grande surface très vite. Cela est causé par la prolifération de ce que l’on appelle rhizomes. Ces derniers sont des sortes de tiges qui poussent à l’horizontale sous le sol et sur lesquelles poussent des bourgeons qui donnent d’autres chaumes de plus en plus grands.

Le bambou cespiteux : le moins à craindre

Il existe plusieurs variétés de bambous que vous pouvez trouver chez les vendeurs de plantes. Cependant, il y a deux catégories de bambous en général du point de vue des rhizomes. Vous avez ainsi les bambous cespiteux et les bambous traçants. Il est souvent conseillé d’opter pour les bambous cespiteux puisque ceux-ci poussent en touffe et constituent donc une végétation non envahissante.

A lire aussi : Tout savoir sur les fleurs de pampa !

Le bambou traçant : très esthétique, mais…

Les bambous traçants sont ceux qui nécessitent la mise en place d’une protection anti-rhizome. De par leur nature, les bambous traçants laissent très facilement proliférer ses rhizomes dans tous les sens et sur une longue distance et même en profondeur jusqu’à 1 m. Les rhizomes d’un bambou traçant type Sasa et Phyllostachys peuvent envahir très vite une très grande surface. Par contre, ces bambous peuvent offrir les meilleures esthétiques.

Comment éviter les rhizomes ?

Quand le bambou envahit un terrain, il n’est souvent possible de le retirer qu’à coup de pelleteuse. Et en plus, il faut procéder à l’élimination des jeunes plants pour empêcher la repousse. Si une grande partie des rhizomes est retirée, le moindre bourgeon peut se développer et envahir le terrain de nouveau. Cela peut prendre des mois voire des années pour éradiquer totalement le bambou.

La solution est d’opter pour les bambous cespiteux comme les variétés Fargesia et Bambusa. Il est également possible d’opter pour la plantation d’une variété traçante, mais le faire dans un pot. Si vous voulez planter du bambou directement dans le sol de votre jardin, optez pour une solution de protection anti-rhizome très efficace étant donné que le rhizome du bambou peut pousser à travers le béton et le goudron.

Fonctionnement de la protection anti-rhizome

Pour éviter la prolifération de rhizomes, vous avez sur le marché une solution très facile à mettre en place. Il s’agit de ces « bâches » en Polyéthylène Haute Densité (PEHD) d’une épaisseur d’environ deux millimètres. Grâce à leur haute densité d’environ 1900g au m 2, ces toiles anti-rhizome résistent aux rhizomes et les empêchent de pousser naturellement.

Ces derniers ne continuent pas leur course horizontalement pour couvrir les surfaces, mais sont déviés par la barrière formée par la protection et ressortent en surface dans une zone bien maîtrisée où ils peuvent être surveillés. Effectivement, la protection anti-rhizome est positionnée le long d’une tranchée, à un angle de 15° par rapport à la verticale vers l’extérieur. Il faut également laisser 5 à 10 cm de la toile dépasser du sol.

Partager