Potager

Permaculture : que savoir à propos de cette forme d’agriculture 

En matière de jardinage, il existe divers concepts qu’il est possible d’adopter afin d’avoir les meilleurs produits possible. Les adeptes du jardinage sont toujours en quête de méthodes pour allier le respect de l’environnement et aux bonnes récoltes. L’une des techniques de culture les plus plébiscitées aujourd’hui est la permaculture. Ce concept novateur dispose de bien d’avantages. Nous vous proposons un mini dossier sur la permaculture dans la suite.

Qu’est-ce que la permaculture ?

La permaculture est une méthode de jardinage dont le but est d’avoir des écosystèmes en totale harmonie avec la biodiversité. Cette technique a été théorisée par Bill Mollison et David Holmgren dans les années 70, en s’inspirant du japonais Masanobu Fukuoka. Elle veut prendre exemple sur la nature afin de créer des systèmes agricoles avec une grande diversité des cultures.

Lire également : Installation de dalles à l'extérieur à l'aide de plot de terrasse réglable

À partir des années 80, le terme de permaculture est allé bien plus loin que le domaine agricole. En fait, en le considérant comme un synonyme de « permanent culture », ce concept peut être vu comme une éthique et une technique utilisées pour concevoir des systèmes intégrés sur la base du développement durable.

Les activités humaines doivent ainsi être pratiquées en tenant compte de la pérennité des écosystèmes naturels. Si vous voulez en savoir davantage sur le concept, vous pouvez consulter le site https://www.amenagement-jardin.net.

A découvrir également : Tout savoir sur la rose trémière

Quels sont les principes qui régissent la permaculture ?

Comme vous avez pu le constater, la permaculture est comme une idéologie. Elle dispose ainsi de principes fondamentaux. Au nombre de 3, ces piliers servent à recadrer tous les projets de ce concept. Ils demandent à toute personne souhaitant s’impliquer dans cette forme d’agriculture de bien s’occuper de la terre, de prendre soin des humains ainsi et de faire en sorte de créer de la richesse afin de distribuer le surplus.

Outre ces 3 piliers, il existe bien d’autres principes énoncés par David Holmgren. Ces derniers proviennent des règles fondamentales et leur suivi est facultatif. Vous pourrez choisir les principes avec lesquels vous êtes le plus en accord et les mettre en pratique.

Comment faire ses débuts en permaculture ?

Bien qu’elle ait l’air complexe, la permaculture est accessible à tout le monde. Si vous êtes en accord avec les piliers de ce concept, il vous sera possible de commencer peu à peu même si vous disposez d’un potager urbain.

La première règle pour commencer cette forme d’agriculture est de bien observer l’environnement qui vous entoure. Vous devez noter les différents animaux, les insectes, les plantes se trouvant dans votre zone. Vous devez ensuite considérer le climat de la région ainsi que l’exposition du terrain sur lequel vous voulez faire vos cultures. Cela vous permettra de sélectionner les plantes adaptées à votre écosystème.

En permaculture, les buttes sont un réel sujet de discussion. Vous devez donc suivre quelques principes pour réussir leur création. Commencez par mettre en place une zone de terre avec une hauteur de 15 à 30 cm. Placez ensuite vos différents plants en veillant à ce que les grandes pousses couvrent les petites, ces dernières étant très sensibles à l’exposition de la lumière solaire.

Classez vos plantes en fonction de leurs besoins en eau et en engrais. Il ne faudra surtout pas oublier d’écarter les plantes qui jouent le rôle d’insecticides. Pour finir, vous mettrez du paillis autour des plantes pour empêcher les mauvaises herbes de pousser. Vous mettrez aussi du compost et vous veillerez à faire un arrosage régulier.

Partager