Potager

Comment se former à l’alimentation vivante ?

L’alimentation vivante, également connue sous le nom de crudivorisme, est un mode alimentaire qui consiste à consommer des aliments crus et non transformés. Cette approche repose sur l’idée que la cuisson des aliments détruit une partie de leurs nutriments, ce qui réduirait leurs bienfaits pour la santé. Se former à l’alimentation vivante implique de comprendre ses principes fondamentaux, les types d’aliments recommandés et les avantages qu’elle peut offrir.

Qu’est-ce que l’alimentation vivante ?

Le principe de l’alimentation vivante repose sur la consommation d’aliments crus, biologiques et non transformés. Les adeptes de ce mode alimentaire croient que la cuisson des aliments à des températures élevées altère leur structure chimique et détruit une partie de leurs enzymes et nutriments essentiels. En évitant la cuisson, l’alimentation vivante a pour but de préserver au maximum la valeur nutritionnelle des aliments et à favoriser une meilleure digestion.

A voir aussi : Le Dipladénia : grimpante incontournable !

Quels sont les aliments vivants à consommer ?

Les aliments vivants privilégiés dans cette approche comprennent tous les fruits et légumes crus, ainsi que des noix, des graines, des germes et des algues. Les amateurs de l’alimentation vivante peuvent également consommer des produits laitiers non pasteurisés, des jus frais et des aliments fermentés comme le kimchi ou le kéfir. Il convient de noter que certains adeptes de l’alimentation vivante incluent de petites quantités de poisson cru ou de viande crue maigre, bien que cela puisse varier en fonction des préférences individuelles.

Quels sont les avantages de l’alimentation vivante ?

Les partisans de l’alimentation vivante avancent plusieurs avantages potentiels pour la santé. Tout d’abord, la consommation d’aliments crus et non transformés peut aider à maintenir une haute teneur en enzymes, ce qui favorise une meilleure digestion et une absorption des nutriments plus efficace. De plus, cette approche alimentaire est souvent associée à une réduction de la consommation d’aliments transformés, de sucres ajoutés et d’additifs artificiels, ce qui est meilleur pour la santé générale.

A voir aussi : Les critères essentiels pour choisir son semoir monograine en grande culture

L’alimentation vivante est également riche en fibres, en vitamines et en minéraux, ce qui est intéressant pour le système immunitaire. Cela améliore également la santé digestive et favorise une bonne santé de la peau. Certaines personnes signalent aussi une augmentation de l’énergie, une perte de poids et une amélioration de la santé mentale après avoir adopté ce mode alimentaire. Cependant, il convient de noter que les preuves scientifiques sur ces avantages sont limitées et que les résultats diffèrent d’une personne à l’autre.

Si vous souhaitez vous lancer dans l’alimentation vivante, profitez d’un programme de formation adaptée dès maintenant !

Intégrer les bases de l’alimentation vivante grâce à la formation

Pour se former à l’alimentation vivante, il est important de comprendre certaines bases essentielles. Tout d’abord, il est recommandé de privilégier les aliments biologiques et non transformés. Les fruits et légumes de saison doivent constituer une part importante de votre alimentation. Les noix, les graines et les légumineuses sont de bonnes sources de protéines et de graisses saines dans le cadre de l’alimentation vivante.

Les techniques de préparation des aliments sont également importantes. Le trempage et la germination des graines, des noix et des légumineuses sont des méthodes pour libérer les nutriments et pour améliorer leur digestibilité. De plus, la création de smoothies, de jus frais et de plats crus créatifs ajoute de la variété et du plaisir à votre alimentation au quotidien.

Nous précisions que bien qu’elle puisse offrir certains avantages pour la santé, consultez un professionnel de la santé ou un nutritionniste avant d’apporter des changements importants à votre régime alimentaire, en particulier si vous avez des problèmes de santé préexistants.

 

Partager