Aménagement extérieur

Installer un monte-escalier extérieur chez soi : faire les bons choix

Le monte-escalier peut devenir un dispositif sécuritaire indispensable dans la vie de tous les jours. Vous comptez l’installer chez vous ? Excellente idée ! Vous êtes sur le point de retrouver votre liberté de mouvement et votre indépendance.

Toutefois, même si l’installation d’un monte-escalier ne nécessite pas de gros travaux, il existe quelques éléments que vous devez prendre en compte. Nous vous aidons ici à faire le bon choix lors de l’installation de ce dispositif chez vous.

A voir aussi : Aménager votre balcon grâce aux conseils d'un professionnel

La largeur de l’escalier

Que vous décidiez d’installer un monte escalier extérieur ou intérieur, la largeur de votre escalier est un facteur déterminant.

En effet, il existe une largeur minimale en fonction du type d’escalier que vous avez et du modèle du monte-escalier choisi.

A découvrir également : Quelle est la limite du nombre de disjoncteurs ?

Par exemple, la largeur minimum pour un escalier droit est de 71 cm, tandis que celle d’un escalier tournant en forme de virage est de 76 cm.

Si votre escalier possède des mains courantes ou d’autres obstacles, la largeur utilisable de votre escalier diminue. Vous devez donc tenir compte de tous ces obstacles avant de choisir un monte-escalier.

Il existe cependant des monte-escaliers spécialement conçus pour les escaliers étroits. Vous pouvez donc avoir un monte-escalier, quelle que soit la taille de votre escalier.

Les exigences d’un monte-escalier extérieur

Si vous souhaitez installer un monte-escalier à l’extérieur, vous devez prendre certaines précautions. En premier lieu, veillez à ce que l’électronique soit protégée contre les intempéries et le vent. Assurez-vous aussi que le couvercle du moteur soit hermétiquement fermé.

Vous devez également couvrir les commandes afin de les protéger. Le rembourrage de votre monte-escalier doit être hydrofuge et résistant aux ultraviolets. Le reste de votre monte-escalier doit aussi résister à l’eau et à la lumière.

Un espace suffisant en haut et en bas de l’escalier

Quel que soit le type d’escalier que vous avez, il doit y avoir suffisamment d’espace en haut et en bas pour installer le dispositif. Le monte-escalier s’installera plus aisément et vous pourrez l’utiliser avec davantage d’aisance.

Si en bas de votre escalier il y a par exemple des meubles, un hall ou une porte, il faudra en tenir compte. Le rail standard dépasse généralement d’environ 46cm de la marche inférieure. Vous devez donc prévoir un espace d’au moins un mètre avant la nouvelle porte.

Non seulement l’utilisateur doit avoir assez d’espace pour se servir du monte-escalier, mais la personne qui l’assiste doit pouvoir se déplacer librement. Si l’utilisateur du monte-escalier utilise un fauteuil roulant, l’espace disponible doit être encore plus grand.

Les voies d’évacuation doivent, elles aussi, être dégagées. De toute façon, les professionnels chargés de l’installation vous feront connaître les méthodes pour contourner ces types de problèmes.

Consultez un spécialiste avant l’installation

Avant d’installer un monte-escalier, vous devriez rencontrer un spécialiste et prendre conseil auprès de lui. Ce devrait être la première étape lorsque vous planifiez l’installation de ce dispositif.

Les professionnels comme ceux disponibles sur Handicare-monte-escaliers pourront répondre à vos questions sur le sujet.

Ils pourront également vous aider à identifier les éventuels problèmes que vous pourriez rencontrer. Ils vous aideront à choisir le monte-escalier le plus adapté à vos besoins et à votre budget.

Partager