Actu

Entreprendre le jardinage comme hobby : de quoi a-t-on besoin ?

Le jardinage est un choix judicieux pour ceux qui se cherchent un nouveau hobby. Il permet à ceux qui le pratiquent de passer du temps à l’extérieur afin d’aérer les poumons et de faire le plein de vitamine D ; une protection reconnue contre le coronavirus. Mais pour prendre plaisir au jardinage, on doit absolument posséder un minimum d’équipement, ainsi que certaines notions de base. Voici quelques informations utiles pour les jardiniers débutants.

Besoin numéro 1 : un terrain

Cela va sans dire, mais pour jardiner, il faut tout d’abord trouver un terrain. Si l’on possède un jardin, c’est vite trouvé, mais pour les autres tout n’est pas perdu. Un grand nombre de personnes qui vivent dans les grandes villes n’ont pas l’opportunité de mettre les mains dans le sol, pour y faire croître de nouvelles vies. Mais ceux qui possèdent le désir peuvent trouver des endroits où ils pourront jardiner. C’est le cas des jardins ouvriers, où l’on peut utiliser de petites parcelles de terre. En ville il est aussi possible de jardiner sur les toits. Il faut donc se renseigner sur les possibilités auprès de ses proches et dans son quartier.

A lire également : Quels sont les carrelages tendances en 2022 ?

Se vêtir et s’équiper

Pour jardiner, on peut acheter une salopette de travail, mais en réalité, il est beaucoup plus intéressant de recycler nos vieux vêtements, afin de se sentir à l’aise, dès le départ. Rien de plus facile que de trouver une paire de pantalons dans lesquels on se sent confortable, ainsi qu’un tablier de cuisine où l’on viendra coudre ou coller des poches, dans lesquelles nous disposerons nos outils de jardinage. Les mots-clés pour l’habit du jardin sont commodes et pratiques.

L’équipement est ce qui rendra le jardinage plaisant ou non, au débutant. Naturellement, on ne veut pas trop investir avant de savoir si cette activité nous plaira, mais si on n’achète que des outils bas de gamme, il est probable que jardiner deviendra rapidement désagréable, et que ce hobby (et les outils achetés) seront mis de côté à tout jamais. Il faut donc porter une attention particulière aux éléments les plus importants qui sont : un grattoir pour gratter la terre, un plantoir pour mettre les semis en terre, ainsi qu’un sécateur pour couper le bois mort et autres branches.  Il faudra ajouter à cela un arrosoir pour donner de l’eau aux plantes, ainsi que des tuteurs pour orienter les plants vers le soleil.

A lire en complément : Comment tuer des vers de terre ?

Apprendre à connaître la terre

La terre est l’élément principal du jardinage. Ceux qui deviennent jardiniers (professionnel ou à temps perdu) ont comme qualité commune l’amour de la terre. Celui-ci s’acquiert avec le temps, même pour les personnes qui, au départ, n’aiment pas « se salir les mains ». En réalité, la relation que l’on établit avec la terre est souvent ce qui fera la différence entre la réussite et l’échec de notre jardin.

Avant de commencer à jardiner, il faut connaître l’état du sol que nous allons travailler. On s’intéressera donc à sa composition afin de pouvoir compenser ses manques, au besoin. On découvrira ainsi si le sol est argileux, calcaire, sableux ou humifère. Il est conseillé de procéder à une analyse du sol en faisant appel aux services d’un laboratoire spécialisé. Une composition idéale ressemblerait à ceci : 60 % de sable, 20 % d’argile, 10 % de calcaire et 10 % d’humus. Il faudra toujours enrichir la terre afin de la rendre la plus fertile possible, en y ajoutant un engrais tel que du compost, du fumier, de la tourbe ou du terreau. 

Apprendre à travailler la terre

Une fois que l’on connaît la composition du sol que nous allons jardiner, il faut commencer à le préparer. Tout d’abord, on procédera à un nettoyage, en retirant toutes les mauvaises herbes qui y poussent, afin d’améliorer la circulation de l’eau. Ensuite, pour aérer la terre, on procédera à un bêchage. L’objectif n’est pas de retourner entièrement la terre, mais de l’ouvrir afin de lui donner de l’espace pour respirer. On pourra effectuer cette démarche deux jours de suite, afin de laisser le temps à la terre de s’adapter, avant de se mettre à jardiner. Ainsi, lorsque nous mettrons les plants en terre, ils s’adapteront plus facilement et y prendront racine solidement.

Porter attention au soleil et au choix des semis

Si l’on veut que son jardin croisse en beauté, il faut prendre des décisions judicieuses. La première, est le positionnement face au soleil. De manière générale, il est intéressant de planter son jardin en direction sud/sud-ouest. Cela lui apportera le meilleur ensoleillement possible et le protégera des vents froids. La lumière du soleil est l’élément principal nécessaire à la croissance des plantes. S’il ne pleut pas, on peut toujours arroser. Mais sans soleil, le jardin ne parviendra jamais à pleine maturité.

Il faudra planter des semis qui sont reconnus comme étant idéal pour le climat où nous vivons. Par exemple, faire pousser des citrons et oranges dans un pays nordique n’est pas une solution adaptée. À vous de voir…

Partager