Jardin : que planter et semer en mars ?

Sous nos latitudes le mois de mars est un mois de transition : à la fois fin de l’hiver et début du printemps il permet de commencer certains travaux de plantation mais n’autorise pas encore tout à cause des possibles gelées que l’on aura jusqu’en mai.
Les plantations sous châssis

Titre de niveau 2

Tout d’abord, dès le début du mois, on fera un nettoyage en profondeur des différents châssis et tunnels : on les ouvre, et on nettoie les montants et vitres avec un but de désinfection : un mélange efficace ; dans un litre d’eau tiède, on rajoute une pastill d’eau de javel et une cuillère à café de liquide vaisselle : à pulvériser ou badigeonner.

La terre est retournée, on y ajoute si besoin un engrais et une petite dose de bouillie bordelaise pour une action fongicide de fond. Après ce nettoyage et traitement, on aère deux ou trois jour, on referme un ou deux jours pour emmagasiner la chaleur, à partir de là on peut envisager, mi mars d’y semer les laitues précoces, les radis, premiers plans de melons et certains choux. Ne pas oublier, bien sûr de semer les incontournables tomates. Sous tunnel on peut commencer à planter les pommes de terre germées, les haricots et certaines salades précoces.

Titre de niveau 2

En pleine terre on commence à planter ou semer les espèces peu sensible au froid ou dont la levée est suffisamment longue pour rester à l’abri jusqu’à fin avril. Dans tous les cas il faut privilégier systématiquement un endroit ensoleillé pour éviter les pousses trop faibles et la fonte des semis.

Dans ces précoces on a d’abord certains légumes qui resteront ‘en place’ c’est à dire que l’on ne va pas repiquer : les carottes, betteraves, épinards, fèves, poireaux et petits pois.

Pour les haricots, on peut faire une première tentative, soit sous tunnel, soit en terre mais dans ce cas on doit mettre la graine à 5 ou 6 cm de profondeur et protéger le sol avec un paillis (ou un film).

Pour les condimentaires, c’est la bonne période pour le cerfeuil et le persil. Avec les fleurs décoratives on peut commencer, toujours dans un endroit à l’abri, pour de multiples variétés, on citera notamment : les soucis, les pois de senteur, les pieds d’alouette.

IL faut aussi profiter de la période pour diviser certaines vivaces en touffe : la menthe, la ciboulette, l’estragon, voire le romarin.

Partager