Comment se débarrasser des fourmis dans le jardin ?

Pourquoi s’en débarrasser ?

Tout d’abord il faut savoir que la majorité des jardins comporte ce petit insecte qui a une extraordinaire capacité d’adaptation aux environnements les plus divers. Maintenant soyons clairs : a priori les fourmis ne sont pas des insectes nuisibles, voire peuvent être considérées comme des auxiliaires particulièrement efficaces à la régulation des nuisibles.

En effet parmi leurs proies on trouve les prédateurs de vos plantes et, si elles utilisent des végétaux, ceux ci sont la plupart du temps des déchets ou des parties végétales mortes.

Alors dans quels cas doit on les éliminer ? En fait on rencontre deux cas : si elles élèvent des pucerons dans des quantité importantes et si leurs nids, trop proche de votre habitation, font qu’elles vont se servir dans vos provisions (sucre…).

Si elles élèvent des pucerons

Dans ce cas vous devez vous assurer que les pucerons sont bien un élevage, en effet suivant les races des deux espèce la fourmis peut être éleveur ou prédateur. Dans tous les cas le plus efficace est de vous débarrasser tout d’abord de la colonie de pucerons. Plusieurs méthodes existent, si vous voulez rester dans des traitements non nocifs, un procédé efficace est de pulvériser un mélange d’eau avec, pour un litre d’eau : une cuillère à café de liquide vaisselle, une cuillère à soupe d’alcool ménager, une cuillère à café d’huile essentielle de citron (ou de toute autre agrume).

Ce mélange sans danger pour les plantes, ni pour l’environnement, est à pulvériser directement sur toutes les parties infestées. La manipulation est à reproduire trois jours de suite voire plus si les populations perdurent. Vous pouvez améliorer l’efficacité en pulvérisant un peu de vinaigre dilué à 10 % au pied des plantes envahies, cela empêchera les fourmis de continuer à venir.

Si elles sont trop proches de votre garde manger

Tout d’abord vous pouvez identifier à la fois les lieux de passage et les fourmilières les plus proches de votre maison. La première méthode consiste à pulvériser du vinaigre dilué , comme vu précédemment, à la fois sur les ‘routes’ empruntées et aussi sur les nids identifiés. En parallèle, et à plus long terme, vous pouvez planter des espèces répulsives, le basilic a une bonne réputation à ce niveau.

Si ce moyens sont inefficaces, vous pouvez envisager d’utiliser les solutions du commerce, les boites ‘piège’, qui comporte un appât que les ouvrière emportent dans la fourmilière est très efficace car détruit la colonie de manière systématique.