Potager

Que faire au potager en hiver ?

L’hiver n’est peut-être pas la saison la plus propice pour les activités au potager et dans le jardin, mais s’il y a une erreur à ne pas faire c’est de ne rien faire. Effectivement, tous les agriculteurs amateurs et expérimentés vous le confirmeront. Au potager en hiver, il y a au moins la protection du sol et la préparation de la terre à faire. Mais ce n’est pas tout, car dans les régions où l’hiver est plus clément, il est toujours possible de semer quelques graines.

Tout récolter dès le mois de novembre

Même dans les régions où la saison de l’hiver est plus clémente, les activités au potager sont limitées. Dès le mois de novembre où la température commence à se rafraîchir, vous pouvez commencer à préparer votre potager pour l’hiver. Cela dépend de vos activités dans votre potager, mais généralement, vers mi-novembre, il n’y reste vraiment plus beaucoup de plantes. Avant que les températures les plus fraîches de l’hiver n’arrivent, il convient de récolter les dernières plantes.

A lire aussi : Comment cultiver un concombre?

Mettre les récoltes à l’abri

Tous les légumes doivent être arrachés du sol et placés dans un abri sec où ils seront conservés au frais. De préférence, certains légumes comme les laitues et les chicorées sont à consommer au plus vite. Certains agriculteurs conseillent de ne pas retirer les racines de certaines plantes. Avec l’hiver, ces racines se décomposent dans le sol et peuvent aider à la fertilisation. Pour les plantes qui doivent rester, sur https://www.mister-jardin.fr/, trouvez la protection adéquate.

Semer des graines de plantes d’hiver

Les semis ne sont possibles que dans les régions où l’hiver n’est pas trop rude. Quelques graines comme celles des pois et des fèves ainsi que celles de l’ail, de l’oignon ou encore des laitues d’hiver se sèment pendant cette période. Pour compléter, vous pouvez également penser à semer des soucis, plantes idéales pour éloigner les insectes indésirables. Il ne faut pas oublier de protéger ces plantes avec du paillis.

A lire en complément : Délicieuse butternut

Semer l’engrais vert

Pour fertiliser le sol naturellement, vous pouvez faire pousser des plantes qui vous serviront d’engrais vert. Ces plantes, qui sont à enfouir dans le sol à l’arrivée de l’hiver, apporteront l’azote nécessaire à la fertilisation de la terre. Cet apport d’azote complète l’apport des racines que vous avez laissées. L’engrais vert permet d’économiser sur les autres moyens de fertilisation.

Fertiliser le sol du potager avant l’arrivée de l’hiver

Avant de laisser le sol se reposer totalement, il faut penser à le fertiliser en lui apportant du fumier et du compost. Le fumier et le compost complètent les apports bénéfiques des engrais verts. Il n’est pas utile d’en mettre partout et en même quantité. Le fait est que le début de l’hiver est le bon moment pour réfléchir et décider de la configuration de votre potager. Il est très important de réfléchir sur la rotation des cultures.

Après réflexion, vous allez pouvoir restructurer les plates-bandes du potager et leur apporter la quantité d’engrais et de fumier adéquate. Cependant, avant ou en parallèle avec la mise des engrais, il peut également être intéressant de décompacter le sol. Cela servira à l’aérer un peu. A l’arrivée du printemps, le travail du sol sera moins difficile. Néanmoins, cette action n’est utile que sur certains types de sol uniquement.

Protéger le sol pendant tout l’hiver

Le plus important pendant l’hiver c’est la protection des micro-organismes qui travaillent le sol. Bien sûr, il est également très important de protéger le sol lui-même, notamment sa structure et ses ressources. Seul un paillage généreux de feuilles mortes et de paille peut protéger le sol et les êtres vivants qui l’habitent. Plus le paillis est épais, mieux c’est. Notez toutefois qu’il est assez difficile d’avoir sous la main la quantité de feuilles mortes et de branches.

Dans le cas où vous avez une surface de potager assez importante, il n’est pas déconseillé d’utiliser toutes sortes de tontes comme paillis. Vous pouvez penser à la tonte de votre gazon par exemple. Quoi qu’il en soit, il faut veiller à ce que le paillis ne contienne pas de plantes malades.

Protéger le potager d’hiver

Vous avez planté quelques variétés de légumes qui peuvent résister à l’hiver ? Même s’ils ne sont pas très nombreux, ils nécessitent que vous en preniez particulièrement soin. Il est important d’assainir leur sol certes, mais il faut surtout les protéger du froid et du gel. Le meilleur moyen de protéger vos plantes est de les mettre sous serre.

Vous pouvez également utiliser des cloches et des voiles pour protéger les plantes les plus coriaces. Avant l’arrivée du gel, il ne faut pas oublier de récolter les dernières plantes, elles ne se développeront plus davantage. Seules les plantes qui ont été semées pour être récoltées au printemps ou en été peuvent rester. Pour en prendre soin, il faut les découvrir au moment de la journée où il y a un peu de soleil.

Partager